Saint Félix

Évêque de Nantes (+ 582)

Saint Félix, 16ème évêque de Nantes (549-582) dont saint Venance Fortunat vante les mérites dans ses poèmes.
Saint Félix est une des grandes figures de l'épiscopat gallo-romain. Selon la tradition sa famille, originaire d'Aquitaine, avait compté des préfets du prétoire et des consuls. Félix hérita de leur passion du bien public en même temps que de leur fortune.
Saint Félix de NantesÉlu évêque de Nantes en 549, il s'affirma dès l'abord comme le défenseur de la Cité. Non seulement il veilla au mieux-être de son peuple, en entreprenant sur la Loire plusieurs travaux d'utilité publique et en nourrissant les pauvres de ses deniers, mais il tint à distance de la ville les bandes armées franques et bretonnes, qui s'accrochaient perpétuellement dans les alentours. À plusieurs reprises, il intervint en médiateur entre les belligérants. C'est sous son épiscopat que fleurirent la sainteté de Friard de Besné et à Vertou celle de Martin.
L'activité de Félix ne se limita pas à son diocèse. Les annales du temps ont noté la part qu'il prit aux divers conciles qui se tinrent alors: concile de Tours en 567, concile de Paris en 573. Il était en relations d'amitié avec Fortunat, l'évêque de Poitiers; les rapports furent moins bons avec son métropolitain Grégoire de Tours, qui tirait peut-être ombrage de la forte personnalité de son suffragant.
Mais l’œuvre marquante entre toutes de saint Félix fut l'achèvement et la dédicace de sa cathédrale (30 septembre vers 567). Fortunat a célébré dans un poème ce temple qui était l'un des plus beaux édifices de la Gaule mérovingienne. La basilique, admirablement décorée de mosaïques, rutilante de lumière, était le cadeau personnel de Félix à l'Église de Nantes, offerte comme une dot à l'Église qu'il avait épousée.
L'évêque Félix mourut le 6 janvier 582. La liste épiscopale du 12e siècle lui donne le titre de saint. Sa fête était célébrée le 8 janvier en 1269.

(Notices des Offices propres de l'Église de Nantes où il est fêté le 7 janvier)
Illustration:  paroisse des saints évêques de Nantes
À Nantes, en 582, saint Félix, évêque, qui manifesta son zèle en réalisant d'importants travaux pour le bien de son peuple, en construisant l'église cathédrale et en veillant avec constance à l'évangélisation des populations rurales.

Martyrologe romain

Saints ou saintes ayant porté le même prénom

Ambroise, Pierre, Félix

Martyrs de la guerre civile espagnole (+ 1936)

Anastase, Félix et Digne

Martyrs à Cordoue en Andalousie (+ 853)

Félix

Et ses frères, martyrs à Rome (+ v. 162)

Félix

Évêque (+ 646)

Félix

(+ 274)

Félix

Évêque et confesseur (+ 128)

Félix

Martyr à Tunis. (IVe siècle)

Félix

Diacre et martyr en Espagne (IVe siècle)

Félix

Évêque de Bourges (+ 576)

Félix

Martyr en Espagne (+ v. 304)

Félix

Martyr (+ 299)

Félix (Jacques Amoroso)

Frère mineur capucin en Sicile (+ 1787)

Félix de Bologne

Évêque de Bologne (+ v. 431)

Felix de Brescia

Évêque de Brescia (+ v. 650)

Félix de Cantalice

Capucin à Rome (+ 1587)

Félix de Nole

Prêtre d'origine syrienne (+ 252)

Félix de Rhuys

Moine (+ 1038)

Félix de Thibiuca

Évêque et martyr (+ 303)

Félix de Trèves

(+ v. 400)

Félix de Valois

Ermite (+ 1212)

Félix et Audacte

Martyrs (+ v. 303)

Félix et Augebert

Martyrs (VIIe siècle)

Félix et Fortunat

Martyrs en Vénétie (IVe siècle)

Félix et Gennade

Martyrs à Uzale (date ?)

Felix et Regula

Martyrs à Zurich (IIIe siècle)

Félix Ier

Pape (26e) de 269 à 274 (+ 274)

Félix III

Pape (48e) de 483 à 492 (+ 492)

Félix IV

Pape (54e) de 526 à 530 (+ 530)

Felix Varela y Morales

Prêtre cubain (+ 1853)

Félix, Fortunat et Achillée

Martyrs de Valence (+ v. 212)

Isaure

Avec Innocent, Félix, Jérémie et Pérégrin (IIIe siècle)

Optat et ses comp. - Caïus, Crémence, Engrace

18 espagnols martyrs à Saragosse sous Dioclétien et 3 autres martyrs (+ 304)

Saturnin et ses compagnons

Martyrs d'Abitène (+ 304)

Prénoms

Félix
Données protégées - Reproduction interdite