Saint Maxime de Riez

Evêque de Riez (5ème s.)

Moine de Lérins, il succéda à saint Honorat son fondateur quand celui-ci devint évêque d'Arles. Il refusa d'être l'évêque de Fréjus, mais il fut bien obligé, par l'enthousiasme des fidèles, à devenir évêque de Riez dans les Basses-Alpes. Il fit triompher la vérité catholique dans plusieurs conciles provinciaux à Orange (441), Vaison la Romaine (442), Arles (451 et 453)
"Le diocèse actuel de Digne est particulièrement reconnaissant envers la communauté monastique de Lérins pour lui avoir fourni deux éminents évêques de Riez: saint Maxime (né à Châteauredon), le deuxième abbé de Lérins, premier évêque de Riez, de 435 à 460, et saint Fauste, abbé de ce même monastère, deuxième évêque de Riez, de 460 à 485.
Le rôle de ces évêques fut très important dans l'histoire de leur Église et de l'Église. ils ont puisé dans la richesse de leur intériorité spirituelle et théologique, héritage de leur vie monastique, pour édifier leurs fidèles. Ils ont été de grands prédicateurs ( voir les sermons de Fauste, ses lettres et ses opuscules). Ils ont participé à la vie de l'Église (Maxime a participé aux conciles d'Orange et de Vaison ; il fut en relation avec le pape saint Léon. Fauste a participé aux débats théologiques sur la nature et la grâce et sur l'Esprit-Saint; il a été accueilli par le pape saint Hilaire). Ils ont été confrontés durement aux problèmes de leur temps, en particulier l'invasion par les barbares (Fauste fut exilé par un roi des Wisigoths). Ils ont lutté pour maintenir la cohésion et l'autorité de leur Église.
Avec l'Église diocésaine de Digne et Riez, je rends grâces pour le témoignage de ces saints et courageux évêques, moines-évêques sortis du monastère de Lérins. Fauste, évêque de Riez, fit ainsi l'éloge de son prédécesseur Maxime dans la cathédrale Notre-Dame de la Sed: 'Maxime a couru magnifiquement les voies de la perfection dans ce fameux stade insulaire - Lérins - mais, le plus beau, c'est qu'il a transporté l'île ici - à Riez - par ses institutions et ses soins. De fait, lui qui, longtemps auparavant, avait joué le rôle d'un évêque en tant qu'abbé, c'est d'un abbé qu'il joua le rôle en tant qu'évêque'."
(l'histoire du diocèse de Digne et Riez - Mgr François-Xavier Loizeau - L'abbaye de Lérins a mille six cents ans)
Saint Maxime, originaire de Riez. (Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)
En Artois et en Picardie, on vénère ce même jour un saint Maxime de Vime (ou Wismes selon certaines sources) dont le corps a été découvert au milieu du Xe siècle... Dans les Petits Bollandistes, à la date du 27 novembre - Martyrologe de France: 'Aux diocèse d'Arras, Digne et Fréjus, saint Maxime, évêque de l'ancien siège de Riez, cité au martyrologe romain de ce jour'. Une notice entière est consacrée à saint Maxime, évêque de Riez. A la suite de laquelle, une rubrique 'Culte et reliques' indique notamment: 'L'église de Thérouanne l'honore aussi comme son patron principal et comme l'apôtre de toute la province des Alpes moriniennes. Celles de Boulogne et d'Ypres le vénèrent pareillement comme patron. Ces deux dernières prétendent posséder les reliques de notre Saint. Ce point historique est fort controversé, et l'on croit communément que les reliques qu'elles possèdent et qu'on retrouve aussi en partie dans celles de Saint-Omer et de Saint-Wulfran d'Abbeville, sont celles d'un autre évêque de Riez, nommé aussi Maxime, mais beaucoup postérieur à celui dont nous écrivons la vie'.
À Riez en Provence, après 495, saint Maxime, d'abord abbé de Lérins après saint Honorat, puis évêque de cette Église.

Martyrologe romain

Prénoms

Maxime

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Eusèbe
et de nombreux autres martyrs (✝ 260)
Juventus et Maximus
martyrs à Antioche (✝ 363)
Libérat
Abbé martyr avec six moines de son monastère (✝ 484)
Maxime
évêque de Nole (3ème s.)
Maxime
Martyr (✝ 250)
Maxime
Martyr à Rome (✝ 260)
Maxime
Martyr à L'Aquila, dans les Abruzzes (✝ 250)
Maxime
évêque de Naples (4ème s.)
Maxime
Martyr à Ostie, près de Rome (✝ 295)
Maxime
Prêtre et martyr (3ème s.)
Maxime
Originaire de Lampsaque (✝ 1365)
Maxime
Evêque de Jérusalem et martyr (✝ 350)
Maxime
Fol en Christ (✝ 1433)
Maxime
évêque de Padoue (3ème s.)
Maxime
Abbé d'un monastère de Vienne (✝ 625)
Maxime d'Alexandrie
Evêque d'Alexandrie (✝ 288)
Maxime de Kiev
(✝ 1305)
Maxime de Mayence
(✝ 378)
Maxime de Serbie
Fils du prince de Serbie (✝ 1546)
Maxime de Totma
Prêtre à Totma (✝ 1650)
Maxime de Turin
Evêque (✝ v. 423)
Maxime le Confesseur
Moine, confesseur de la foi (✝ 662)
Maxime le Grec
Originaire d'Arta dans l'Epire (✝ 1556)
Maxime Sandovitch
Prêtre en Ukraine (✝ 1914)
Maxime, Dadas et Quintilien
martyrs dans la Mysie inférieure, l'actuelle Bulgarie (✝ v. 303)
Maximien
Conscrit, martyr à Antioche (✝ 363)
Montan et Maxime
Martyrs à Sirmium (4ème s.)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager