Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Feter Noel

WebTV CEF

Saint Maxime

évêque de Nole (IIIe siècle)

Maxime, évêque de Nole en Campanie au IIIe siècle, se cacha pendant les persécutions de Dèce, fut secouru par le prêtre Félix.
"Le vénérable saint Maxime, évêque de Nole, ayant été contraint de prendre la fuite pendant la persécution de Déce, Félix fut chargé de gouverner cette église, mais il fut bientôt arrêté, chargé de chaînes et jeté dans une affreuse prison. Saint Paulin rapporte qu'un ange vint au milieu de la nuit visiter Félix, détacha ses fers, et le faisant sortir de sa prison, le conduisit vers saint Maxime, qui était sur le point de périr de faim et de froid. Félix, après avoir ranimé le saint vieillard, le chargea sur ses épaules et rentra dans Nole avec son précieux fardeau. L'évêque et son fidèle disciple restèrent cachés dans cette ville jusqu'à la fin de la persécution. Après la mort de saint Maxime, le peuple désigna tout d'une voix saint Félix pour occuper le siége de Nole, mais l'humble prêtre se refusa à cet honneur, dont il se croyait indigne, et consacra le reste de sa vie au ministère de la parole, instruisant et consolant les fidèles avec une charité toute évangélique." (histoire des prénoms)
"On lit, dans une autre légende, que Maxime, évêque de Nole, fuyant la persécution, tomba par terre, saisi par la faim et la gelée. Félix lui fut envoyé par un ange; et comme il n'avait rien à lui donner à manger, il vit une grappe de raisin pendant à un églantier, il lui en exprima le jus dans la bouche, le mit sur ses épaules et l'emporta. Après la mort de Maxime, Félix fut élu évêque." (la légende dorée de Jacques Voragine)
À Nole en Campanie, au IIIe siècle, saint Maxime, évêque, qui dirigeait l'Église de cette ville à l'époque de la persécution et mourut dans un âge avancé.

Martyrologe romain

Dates de Fête

7 février

Prénoms

Maxime

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Eusèbe
et de nombreux autres martyrs (✝ 260)
Juventus et Maximus
martyrs à Antioche (✝ 363)
Libérat
Abbé martyr avec six moines de son monastère (✝ 484)
Maxime
Originaire de Lampsaque (✝ 1365)
Maxime
Evêque de Jérusalem et martyr (✝ 350)
Maxime
Fol en Christ (✝ 1433)
Maxime
Abbé d'un monastère de Vienne (✝ 625)
Maxime
évêque de Naples (IVe siècle)
Maxime
Martyr (✝ 250)
Maxime
Martyr à Rome (✝ 260)
Maxime
Martyr à L'Aquila, dans les Abruzzes (✝ 250)
Maxime
évêque de Padoue (IIIe siècle)
Maxime
Martyr à Ostie, près de Rome (✝ 295)
Maxime
Prêtre et martyr (IIIe siècle)
Maxime d'Alexandrie
Evêque d'Alexandrie (✝ 288)
Maxime de Kiev
(✝ 1305)
Maxime de Mayence
(✝ 378)
Maxime de Riez
Evêque de Riez (Ve siècle)
Maxime de Serbie
Fils du prince de Serbie (✝ 1546)
Maxime de Totma
Prêtre à Totma (✝ 1650)
Maxime de Turin
Evêque (✝ v. 423)
Maxime le Confesseur
Moine, confesseur de la foi (✝ 662)
Maxime le Grec
Originaire d'Arta dans l'Epire (✝ 1556)
Maxime Sandovitch
Prêtre en Ukraine (✝ 1914)
Maxime, Dadas et Quintilien
martyrs dans la Mysie inférieure, l'actuelle Bulgarie (✝ v. 303)
Maximien
Conscrit, martyr à Antioche (✝ 363)
Montan et Maxime
Martyrs à Sirmium (IVe siècle)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager