Saint Nicolas de Flüe

Ermite en Suisse (+ 1487)

Cet herbager du centre de la Suisse, du canton d'Unterwald, eut une grande influence dans les cantons de langue germanique qui ont été à la naissance de la Confédération helvétique. Malgré son penchant pour la méditation solitaire, il ne suivit pas immédiatement ce qui était sa vocation première. Il épousa une femme courageuse, Dorothée Wiss, qui lui donna cinq filles et cinq fils. Il tenait sa place dans la vie politique du canton comme conseiller, mais aussi comme officier dans l'armée. Mais ce bon père de famille, cet homme d'un grand civisme, se retire dans un lieu solitaire pour prier chaque fois qu'il le peut. A cinquante ans, n'y tenant plus, il se laisse happer par la contemplation. Il demande à sa femme et à ses grands enfants l'autorisation de se consacrer entièrement à Dieu. Permission accordée qui devrait mériter à Dorothée aussi la reconnaissance de l'Église pour l'héroïcité de ses vertus. Nicolas s'enfonce dans la prière. Les visions mystiques deviennent de plus en plus nombreuses. Son jeûne est absolu, scrupuleusement vérifié par des espions de l'évêque du lieu. Curieusement, plus il s'isole, plus il influence la politique de son pays. On vient lui demander conseil, il dicte ses recommandations, toujours en faveur de la paix et de la concorde. Et c'est ainsi qu'il sauva sa patrie en 1471, lors de l'invasion de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne qui voulait l'annexer et, en 1481, quand il rédigea en une nuit une constitution qui empêcha Unterwald de quitter les autres cantons, au risque de la désagrégation de la confédération.
Canonisé le 15 mai 1947, il est patron principal de la Confédération helvétique.
En Suisse, le 25 septembre, Solennité de saint Nicolas de Flüe, célébrée le 21 mars dans l'Église universelle.
Au Ranft, près de Sachseln en Suisse, l'an 1487, saint Nicolas de Flüe, qui, à l'âge de cinquante et un ans, se sépara de sa femme et de ses dix enfants pour répondre à un appel d'en-haut à une vie plus parfaite et, s'écartant dans la montagne, vécut en ermite sur un escarpement, dans une pénitence très âpre et un mépris du monde qui le rendirent célèbre. Il ne sortit qu'une seule fois de sa cellule, quand menaçait la guerre civile, pour mettre la paix entre les adversaires par une brève exhortation.

Martyrologe romain

Seigneur Dieu, enlevez-moi tout ce qui m'éloigne de vous. Seigneur Dieu, donnez-moi tout ce qui me rapproche de vous. Prenez-moi à moi et donnez-moi tout à vous

Prière de saint Nicolas de Flue

Saints ou saintes ayant porté le même prénom

Augustin Phan Viet Huy et Nicolas Bui Viet Thé

Martyrs du Vietnam (+ 1839)

Daniel et ses compagnons

Frère mineurs, martyrs à Ceuta, au Maroc (+ 1227)

Edouard Stransham et Nicolas Wheeler

Prêtres (+ 1586)

Nicola D'Onofrio

Religieux camillien (+ 1964)

Nicola Mazza

Prêtre - fondateur des Instituts pour l'éducation (+ 1865)

Nicolas

Surnommé le Facteur (+ 1583)

Nicolas Albergati

Archevêque de Bologne (+ 1443)

Nicolas Barré

Prêtre de l'Ordre des Minimes (+ 1686)

Nicolas Bunkerd Kitbamrung

Prêtre diocésain et martyr (+ 1944)

Nicolas Cabasilas

Théologien orthodoxe (+ 1391)

Nicolas Carneckyj

Évêque et martyr (+ 1959)

Nicolas Cehelskyij

Prêtre et martyr (+ 1951)

Nicolas Ceramos

Martyr à Smyrne (+ 1657)

Nicolas Chrysoberges

Évêque en Russie (+ 996)

Nicolas d'Arménie

Martyr de l'Ordre de saint Dominique (+ 1601)

Nicolas de Chios

Et ses frères martyrs, les saints Jean et Stamatios (+ 1822)

Nicolas de Chios

Martyr (+ 1754)

Nicolas de Corinthe

Martyr (+ 1554)

Nicolas de Forca

Prêtre dans l'Ordre des Ermites de Saint Jérôme à Rome (+ 1449)

Nicolas de Gesturi

Prêtre capucin (+ 1958)

Nicolas de Linköping

Évêque en Suède (+ 1391)

Nicolas de Magnésie

Martyr (+ 1795)

Nicolas de Metsovo

Martyr (+ 1617)

Nicolas de Myre

Évêque de Myre (+ v. 350)

Nicolas de Pskov

Fol en Christ à l'époque du tsar Ivan le Terrible (+ 1576)

Nicolas de Tchernigov

(+ 1143)

Nicolas de Tolentino

Frère de l'ordre des Ermites de Saint-Augustin (+ 1305)

Nicolas de Vounaine

Martyr (Xe siècle)

Nicolas du Japon

(+ 1912)

Nicolas et François

Frères mineurs, martys au Caire (+ 1358)

Nicolas et Trano

Ermites en Sardaigne (date ?)

Nicolas Giustiniani

Moine bénédictin (XIIe siècle)

Nicolas Gross

Martyr victime du nazisme (+ 1945)

Nicolas Ier le Grand

Pape (105e) de 858 à 867 (+ 867)

Nicolas Konrad, Vladimir Pryjma & André Iscak

Martyrs en Ukraine (+ 1941)

Nicolas l'Epicier

Martyr à Constantinople (+ 1672)

Nicolas le Militaire

(+ 820)

Nicolas le mystique

Patriarche (+ 925)

Nicolas le Pèlerin

Pèlerin (+ 1094)

Nicolas le Studite

Moine à Constantinople, compagnon d'exil de saint Théodore le Studite (+ 868)

Nicolas Mello

Chanoine Régulier de Saint-Augustin (XVIIe siècle)

Nicolas Owen

Frère convers jésuite en Angleterre (+ 1606)

Nicolas Paglia

Dominicain (+ 1256)

Nicolas Politi

Ermite sur l'Etna à Monte Calanna en Sicile (+ 1157)

Nicolas Postgate

Prêtre et martyr en Angleterre (+ 1679)

Nicolas Pullia

Frère prêcheur (+ 1255)

Nicolas Roland

Prêtre (+ 1678)

Nicolas Rusca

Martyr en Suisse (+ 1618)

Nicolas Saggio de Longobardi

Religieux de l'Ordre des Minimes (+ 1709)

Nicolas Savouret et Claude Béguignot

Prêtres et martyrs à Rochefort (+ 1794)

Nicolas Steensen

Évêque (+ v. 1686)

Nicolas Tabouillot

Prêtre de Verdun et martyr (+ 1795)

Niklaus Wolf

Laïc suisse (+ 1832)

Raphaël, Nicolas et Irène de Mytilène

Martyrs orthodoxes (+ 1463)

Données protégées - Reproduction interdite