Bienheureuse Marguerite de Bavière

princesse palatine et duchesse de Lorraine (✝ 1434)

Princesse palatine et duchesse de Lorraine, elle vit son père être élu comme empereur d'Allemagne. Épouse de Charles II, elle sut, avec patience, supporter la présence permanente d'une courtisane(*). Elle le lui pardonnait et, par ses propres austérités, réparait les fautes et les débauches de son mari. Dans une période difficile de la vie de l'Église, elle sut mettre discrètement son influence au service de tous les plus pauvres et des plus démunis, gagnant ainsi la confiance de son peuple. Elle entra ensuite dans le Tiers Ordre de saint François.
"En 1398, Marguerite de Bavière, jeune princesse palatine, épouse Charles II, duc de Lorraine.
Rapidement, la jeune duchesse découvre que son mari la trompe. Humiliée, elle se résout à quitter le palais et cherche refuge au château de Sierck. Seule, abandonnée dans un château-fort à vocation militaire, elle éprouve le besoin d'un soutien. La prière? Sa jeunesse insouciante et dorée ne l'a guère préparée à cette démarche de dévotion.
Elle se rappelle qu'elle avait rencontré naguère, à la cour, un jeune noble promis à une brillante carrière, mais qui, à l'étonnement de tous, avait préféré revêtir la bure des Chartreux. Il se nomme Adolphe d'Essen alors prieur au Couvent des Chartreux à Trèves; celui-ci accepte de devenir son directeur spirituel et s'installe au Couvent de Marienfloss.
Pour aider la duchesse à surmonter ses épreuves, Adolphe d'Essen lui propose la prière à Marie. Jésus n'a-t-il pas confié ses disciples à sa Mère ?
La duchesse se remémorera les évènements de la vie de Jésus auxquels sa Mère, la Vierge Marie, était si intimement associée, pendant que ses lèvres murmureront les Ave."
(source: diocèse de Metz)
(*) un internaute nous signale: "Charles II de Lorraine ne trompait pas Marguerite de Bavière avec une courtisane mais avec une marchande de primeurs."

Prénoms

Marguerite

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Louise-Marguerite Claret de la Touche
religieuse mystique française (✝ 1915)
Madeleine-Thérèse, Marie, Marguerite, Jeanne-Marie
religieuses martyres à Orange (✝ 1794)
Marguerite Bays
sainte laïque (✝ 1879)
Marguerite Bourgeoys
Fondatrice de la congrégation de Notre-Dame (✝ 1700)
Marguerite Clitherow
Martyre à York, en Angleterre (✝ 1586)
Marguerite Colonna
ermite clarisse (✝ 1284)
Marguerite d'Angleterre
(✝ 1192)
Marguerite d'Antioche
Martyre sous Dioclétien (✝ v. 275)
Marguerite d'Ecosse
Reine d'Ecosse (✝ 1093)
Marguerite de Brincat
fondatrice des Franciscaines du Coeur de Jésus (✝ 1952)
Marguerite de Cesolo
veuve en Italie (✝ v. 1385)
Marguerite de Cortone
Pénitente laïque italienne (✝ 1297)
Marguerite de Hongrie
Princesse hongroise, moniale dominicaine (✝ 1270)
Marguerite de Højelse
martyre à Roskilde (✝ v. 1176)
Marguerite de Lorraine
Petite-fille du bon roi René et aïeule de Henri IV (✝ 1521)
Marguerite de Louvain
Servante d'auberge (✝ 1255)
Marguerite de Metola
vierge (✝ 1320)
Marguerite de Savoie
Tiers-Ordre de Saint Dominique (✝ 1464)
Marguerite du Saint-Sacrement
religieuse carmélite de Beaune (✝ 1648)
Marguerite Ebner
mystique dominicaine allemande (✝ 1351)
Marguerite Hohenfels
(✝ 1150)
Marguerite Lucie Szewczyk
fondatrice des Filles de la Vierge des douleurs (✝ 1905)
Marguerite Rutan
Fille de la Charité, martyre de la Révolution française (✝ 1794)
Marguerite Ward
martyre en Angleterre (✝ 1588)
Marguerite-Marie Alacoque
religieuse visitandine à Paray-le-Monial (✝ 1690)
Marguerite-Marie d'Youville
Fondatrice d'oeuvres au Canada (✝ 1771)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite