Saint Grégoire de Narek

Moine au monastère de Narek, docteur de l'Église (+ v. 1005)

Né en Arménie près du lac de Van, le jeune Grégoire perd sa mère; son père décide alors d'entrer au couvent, confiant son fils au monastère de Narek, où il est élevé par son grand-oncle. Passionné pour l'étude, le jeune moine lit les Pères de l'Église arménienne ainsi que les traductions des Pères grecs. Des jaloux l'accusent d'hérésie. Grégoire de NarekPour lui tendre un piège, on lui apporte un pâté, un jour de jeûne. Il rend la liberté aux oiseaux cuits et ceux-ci s'envolent emportant avec eux sa réputation d'hérétique. Sa renommée se répand. On lui demande de nombreux écrits. Actuellement encore, ses 'Élégies sacrées' où s'exprime son expérience mystique, constituent le principal livre de prière de l'Église arménienne.
Illustration: Grégoire de Narek rédigeant son fameux 'livre des lamentations' tableau d'Advast Berberian vers 1960 - Musée Melik
- Le moine «chanteur» de Marie, le 2 février 2021, décret inscrivant la mémoire facultative de trois docteurs de l'Église: Grégoire de Narek, Jean d'Avila et Hildegarde de Bingen au Calendrier romain.
- Saint Grégoire de Narek, qui a vécu au Xe siècle, est une figure centrale de l'histoire arménienne; ses abondants écrits, composés de poèmes, hymnes et de commentaires bibliques, tiennent encore aujourd'hui une place prépondérante dans la littérature nationale. Théologien, mystique, il est également le 36e docteur de l'Église; proclamé comme tel par le Pape François lors d'une messe célébrée en la Basilique Saint-Pierre pour les fidèles de rite arménien, le 12 avril 2015, à l'occasion du centenaire du Metz Yeghern, le 'grand mal', qui a frappé le peuple arménien, première nation chrétienne de l'Histoire. Cette célébration, intense et émouvante, avait mis en évidence la fraternité entre l'Église catholique et les différentes Églises de l'Arménie. Saint Grégoire de Narek, fêté le 9 octobre dans l'Église arménienne, le 27 février dans l'Église latine, est le deuxième docteur de l'Église à provenir de l'Orient, après Saint Ephrem Le Syrien, proclamé en 1920 par le Pape Benoît XV.

Le Pape François, entouré de Karékine II et d'Aram Ier, inaugure la statue de St Grégoire de Narek dans les jardins du Vatican, le 5 avril 2018.
- Ce moine mystique arménien du Xe siècle est connu pour son recueil de prières de près de 20 000 vers... Il devient le second docteur de l'Eglise à provenir d'une Eglise orientale après Ephrem le Syrien, élevé au doctorat en 1920 par Benoît XV.
Saint Grégoire de Narek, nouveau docteur de l'Eglise (Radio Vatican le 11 avril 2015)
- L'architecture du Livre de Lamentation de Grégoire de Narek
Au monastère de Narets en Arménie, vers 1005, saint Grégoire, moine, docteur des Arméniens, illustre par sa doctrine, ses écrits et sa connaissance mystique.

Martyrologe romain

Si, malgré l'attention des gardes, quelqu'un s'égare dans la solitude, Que ce livre lui permette d'attendre ton retour vivificateur !

Livre de Lamentation de Grégoire de Narek

Saints ou saintes ayant porté le même prénom

Dominique et Grégoire

Prêtres dominicains (XIIIe siècle)

Flavius, Sébastien, Pierre, Nicaise, Victoire...

Martyrs de la guerre civile espagnole (+ 1936)

Gennade de Kostroma

Moine à Komelsk puis à Kostroma (+ 1565)

Grégoire

Évêque d'Elvire en Espagne (IVe siècle)

Grégoire

Évêque de Langres (+ 539)

Grégoire

(+ 990)

Grégoire

(+ 303)

Grégoire

(+ 861)

Grégoire Barbarigo

Évêque de Padoue (+ 1697)

Grégoire Celli

Prêtre ermite de Saint-Augustin (+ v. 1343)

Grégoire Chomyshyn

Évêque de Stanislaviv et martyr (+ 1945)

Grégoire d'Agrigente

Évêque d'Agrigente en Sicile (+ v. 603)

Grégoire d'Akritas

(+ 820)

Grégoire d'Alexandrie

(IXe siècle)

Grégoire d'Auxerre

Évêque d'Auxerre (+ 530)

Grégoire d'Einsiedeln

Abbé (+ 996)

Grégoire d'Utrecht

Abbé à Susteren, dans le Limbourg (+ 775)

Grégoire de Nazianze

Patriarche de Constantinople, docteur de l'Église (+ 390)

Grégoire de Nicomédie

Confesseur (+ 1240)

Grégoire de Nysse

Évêque de Nysse (+ 394)

Grégoire de Parumala

Évêque en Inde (+ 1902)

Grégoire de Terracine

(+ 570)

Grégoire de Tours

Évêque (+ 595)

Grégoire Frackowiak

Religieux de la Société du Verbe divin et martyr (+ 1943)

Grégoire II

Pape (89e) de 715 à 731 (+ 731)

Grégoire III

Pape (90e) de 731 à 741 (+ 741)

Grégoire l'Hésychaste

Fondateur de monastères (XIVe siècle)

Grégoire l'Illuminateur

Apôtre de l'Arménie (+ v. 325)

Grégoire le Décapolite

Moine à Thessalonique et à Constantinople (+ 842)

Grégoire le Dialogue

Grégoire le Grand (+ 604)

Grégoire le Grand

Pape (64e) de 590 à 604 - Docteur de l'Église (+ 604)

Grégoire le Sinaïte

Confesseur (+ 1346)

Grégoire le Thaumaturge

Évêque de Néocésarée (+ v. 270)

Grégoire le Théologien

Évêque de Constantinople (IVe siècle)

Grégoire Lopez

(+ 1596)

Grégoire Louis

Évêque de Bergame (+ 1697)

Grégoire Makar

Ermite dans la région de Pithiviers (XIe siècle)

Grégoire Palamas

Archevêque de Thessalonique (+ 1360)

Grégoire V

Patriarche de Constantinople (+ 1821)

Grégoire VII

Pape (155e) de 1073 à 1085 (+ 1085)

Grégoire X

Pape (182e) de 1271 à 1276 (+ 1276)

Données protégées - Reproduction interdite