Sainte Jeanne Jugan

Fondatrice des Petites Soeurs des Pauvres (✝ 1879)

"Dieu me veut pour lui", répondit-elle à un jeune homme qui la demandait en mariage. Elle avait alors dix-huit ans et était employée de maison depuis deux années. Elle avait perdu son père, disparu en mer à Cancale alors qu'elle n'avait que quatre ans. Ayant fait, dès son enfance, l'expérience de la pauvreté, elle fut confrontée à une misère plus grande encore lorsqu'elle vint travailler à Saint Servan. Durant l'hiver de 1839, elle accueillit chez elle, dans son petit logement, une femme âgée, aveugle et paralysée qui survivait seule dans un taudis. D'autres jeunes femmes s'associèrent à elle et, en 1842, elles s'appelèrent: 'Les servantes des pauvres'. Pauvres elles-mêmes, la quête fut leur ressource essentielle et l'occasion de demander aux personnes aisées de partager leurs biens avec les pauvres que Jeanne appelait les 'membres souffrants de Jésus-Christ'. canonisation Jeanne JuganLa congrégation connut un grand développement en Europe et même dans d'autres continents. A partir de 1852, une cabale de quelques religieuses la firent exclure de la direction de sa congrégation et elle fut soumise, ignorée, à une sorte de réclusion. "Je ne vois plus que Dieu seul", disait-elle. On reconnut son humilité et sa sainteté au moment de sa mort.
- vie de Jeanne Jugan, Fondatrice des Petites Soeurs des Pauvres au service des personnes âgées, site de la congrégation.
- Sainte Jeanne Jugan, vierge, fête liturgique le 30 août.
- sur le site du diocèse de Rennes:
Jeanne Jugan, fondatrice des Petites Soeurs des Pauvres, Sr Marie de la Croix.
Le 11 octobre 2009 à Rome, canonisation de Jeanne Jugan et de Damien de Veuster - dossier sur le site internet de l'Église catholique en France.
"Par son oeuvre admirable au service des personnes âgées les plus démunies, Sainte Marie de la Croix est aussi comme un phare pour guider nos sociétés qui ont toujours à redécouvrir la place et l'apport unique de cette période de la vie. Née en 1792 à Cancale, en Bretagne, Jeanne Jugan a eu le souci de la dignité de ses frères et de ses soeurs en humanité, que l'âge a rendus vulnérables, reconnaissant en eux la personne même du Christ. 'Regardez le pauvre avec compassion, disait-elle, et Jésus vous regardera avec bonté, à votre dernier jour'. Ce regard de compassion sur les personnes âgées, puisé dans sa profonde communion avec Dieu, Jeanne Jugan l'a porté à travers son service joyeux et désintéressé, exercé avec douceur et humilité du coeur, se voulant elle-même pauvre parmi les pauvres. Jeanne a vécu le mystère d'amour en acceptant, en paix, l'obscurité et le dépouillement jusqu'à sa mort. Son charisme est toujours d'actualité, alors que tant de personnes âgées souffrent de multiples pauvretés et de solitude, étant parfois même abandonnées de leurs familles. L'esprit d'hospitalité et d'amour fraternel, fondé sur une confiance illimitée dans la Providence, dont Jeanne Jugan trouvait la source dans les Béatitudes, a illuminé toute son existence. Cet élan évangélique se poursuit aujourd'hui à travers le monde dans la Congrégation des Petites Soeurs des Pauvres, qu'elle a fondée et qui témoigne à sa suite de la miséricorde de Dieu et de l'amour compatissant du Coeur de Jésus pour les plus petits. Que sainte Jeanne Jugan soit pour les personnes âgées une source vive d'espérance et pour les personnes qui se mettent généreusement à leur service un puissant stimulant afin de poursuivre et de développer son oeuvre!" (source: Radio Vaticana - Cinq nouveaux saints pour l'Église universelle - 11 octobre 2009)
- Sainte Jeanne Jugan (1792-1879) La mendiante de Dieu La vie spirituelle de sainte Jeanne Jugan se présente comme un dépouillement intérieur, toujours plus profond, qui la conduit à une transparence de plus en plus grande à l'action de Dieu en elle.

Figures de sainteté - site de l'Eglise catholique en France
- Découvrez le site internet 'Sur les pas de Jeanne Jugan'
À la Tour Saint-Joseph, près de Rennes, en 1877, Jeanne Jugan (Marie de la Croix), vierge. Pour mendier des ressources pour les pauvres et pour Dieu, elle fonda la Congrégation des Petites Soeurs des pauvres, mais, éjectée sans aucune justice de la direction de son institut, elle passa les vingt dernières années de sa vie dans la prière et l'humilité. (la bienheureuse Jeanne Jugan était au 29 août au martyrologe romain)

Martyrologe romain

Prénoms

Jeanne

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Angèle-Marie Littlejohn et Bibiane Leclercq
soeurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres martyres en Algérie (✝ 1995)
Jeanne Bonomo
Mystique bénédictine (✝ 1670)
Jeanne d'Arc
Vierge (✝ 1431)
Jeanne d'Aza
Mère de Saint Dominique (✝ v. 1203)
Jeanne d'Orvieto
religieuse en Toscane (✝ 1306)
Jeanne de Bagno
Religieuse bénédictine camaldule (✝ 1105)
Jeanne de Cáceres
abbesse (✝ 1383)
Jeanne de Lestonnac
Fondatrice de la Compagnie de Marie Notre-Dame (✝ 1640)
Jeanne de Signa
solitaire en Toscane (✝ 1307)
Jeanne de Toulouse
carmélite tertiaire (✝ 1286)
Jeanne de Valois
Princesse de France - fondatrice de l'Ordre des Annonciades (✝ 1505)
Jeanne Delanoue
Fondatrice des Soeurs de Sainte-Anne de la Providence (✝ 1736)
Jeanne du Portugal
Vierge dominicaine (✝ 1490)
Jeanne Émilie de Villeneuve
fondatrice de la congrégation de Notre Dame de l'Immaculée Conception (✝ 1854)
Jeanne La Myrophore
une des femmes qui trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau et rapportèrent cela aux apôtres (Ier siècle.)
Jeanne Mance
fondatrice de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Montréal (✝ 1673)
Jeanne Scopelli
fondatrice et première prieure du carmel de Reggio en Italie (✝ 1491)
Jeanne Soderini
religieuse (✝ 1367)
Jeanne Véron
martyre de la révolution (✝ 1794)
Jeanne-Antide Thouret
Fondatrice des Soeurs de la Charité de Besançon (✝ 1826)
Jeanne-Françoise de Chantal
Fondatrice de la Visitation (✝ 1641)
Marie-Madeleine Fontaine et ses compagnes
filles de la Charité, martyres à Cambrai (✝ 1794)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager