Saint Marcel

Evêque de Die (✝ 510)

Évêque de Die (26150) proche de Valence dans la Drôme, il fut le défenseur de sa cité. Le roi arien Eurice le condamna à l'exil en raison de son combat pour la défense de la foi catholique.
Il avait participé au ministère pastoral de son frère Pétrone qui était évêque de Die. Quand celui-ci mourut, les fidèles élirent saint Marcel pour lui succéder. Après avoir été persécuté par Gondioc, roi arien des Burgondes, il réussit à le convertir.
"Les deux frères Pétrone et Marcel sont nés en Avignon. L'aîné, Pétrone, d'abord moine à Lérins, devient évêque de Die vers 453. Mort le 10 Janvier 463, il est devenu le patron de ce diocèse. Marcel, élevé près de son frère, en devient le diacre; puis il est choisi pour lui succéder dans des circonstances politiques difficiles, résultat des querelles ariennes. Marcel sera même exilé quelques temps. Il meurt en 510, à Barjols dans le Var, au cours d'un pèlerinage à Rome. Saint Ulphin, évêque de Die au IX siècle, a écrit sa vie" (diocèse de Valence)
... Il bâtit le baptistère Saint-Jean et défend la cité. Le roi arien et Wisigoth Eurice le condamne à l'exil en raison de son combat pour la défense de la foi catholique. Après son retour d'exil, la tradition dit qu'il mourut en paix au monastère de Saint-Maurice (La Roquette, commune de Montmeyan) lors de son retour de Rome le 17 janvier 510 au terme de 48 années d'épiscopat avec la réputation d'un thaumaturge et d'un confesseur de la foi...
(Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)

- Les 35 communes du Diois qui forment la paroisse 'Saint Marcel en Diois' le fêtent le deuxième dimanche de janvier: avec son frère Pétrone qui était évêque de Die avant lui Marcel a du lutter pour que les chrétiens restent chrétiens. Dans les années 450-500 les envahisseurs Burgondes sont Ariens, c'est-à-dire qu'ils ne croient pas en la divinité de Jésus. Pétrone puis Marcel vont avoir à conserver la foi au Christ Fils de Dieu (Marcel sera emprisonné, exilé un certain temps). Dès avant son ordination, les choses se passent mal, le roi veut un évêque ariens et tente de faire enlever Marcel, mais les gens de Die l'escorte jusqu'à la cathédrale et l'on dit que lors de son ordination soudain une colombe est apparue qui volait autour de lui comme si Dieu était avec lui... (père Michel Bravais)
- Saint-Marcel, évêque de Die, est devenu le patron d'un village du Haut-Var: Barjols; en effet, il est mort à Montmeyant (village situé à 20 km de Barjols) en revenant de Rome. Les barjolais fêtent ce saint en même temps que la fête des tripettes. Barjols avait récupéré les reliques de ce Saint et de nombreux miracles eurent lieu.
À Die dans la région lyonnaise, en 510, saint Marcel, évêque, qui se montra défenseur de la cité et, pour sa fidélité à la foi catholique, fut envoyé en exil par Gondebaud, roi arien des Burgondes.

Martyrologe romain

Prénoms

Marcel

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Eusèbe
et de nombreux autres martyrs (✝ 260)
Marceau et Anastase
martyrs dans le Berry (✝ 274)
Marcel
Diacre martyrisé à Chalon sur Saône (✝ 177)
Marcel
Evêque et martyr à Apamée, en Syrie (✝ 390)
Marcel
premier apôtre connu du Velay (6ème s.)
Marcel Callo
Martyr (✝ 1945)
Marcel de Constantinople
Dirigea la communauté des Acémètes à Constantinople (✝ 485)
Marcel de Paris
Evêque de Paris (4ème s.)
Marcel Denis
martyr au Laos (✝ 1961)
Marcel Ier
Pape (30 ème) de 308 à 309 et martyr (✝ 309)
Marcel le Centurion
Martyr à Tanger (✝ 298)
Marcel Marton Boldizsár
carme déchau hongrois (✝ 1966)
Marcella
Moniale à Rome, disciple de Saint Jérôme (✝ 410)
Marcello Candia
missionnaire laïc italien (✝ 1983)
Marcello Labor
prêtre italien (✝ 1954)
Marcelo Spinola y Maestre
Evêque de Malaga puis archevêque de Séville (✝ 1906)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager