Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

WebTV CEF

Eglise et bioéthique

Saint Gombert

Evêque et confesseur d'origine franque (✝ v. 675)

ou Gondelbert.
Il quitta son siège épiscopal de Sens, au grand regret de ses fidèles, pour se retirer dans une solitude des Vosges où il fonda le monastère de Senones.
Saint Gondelbert, diocèse de Saint-Dié Évêque de Sens d'après la tradition, Gondelbert, épris de perfection évangélique, quitte son ministère pour mener la vie de solitude et de pénitence des ermites au sein de la forêt vosgienne.
Arrivé dans la vallée du Rabodeau entre 655 et 660, le roi d'Austrasie lui donne le val de Senones.
Les disciples affluent, la vie communautaire faite d'austérité et de prière s'organise.
C'est la naissance de la vie bénédictine dans notre diocèse. On ignore la date et le lieu de sa mort.
- histoire du diocèse de Saint-Dié.
Saint Gombert. Gombert ou «Goudembert» aurait été évêque de Sens, mais il semble qu'il aurait démissionné de sa charge. (Il est le fondateur de l'Abbaye de Senones dans les Vosges)
Il a existé une chapelle Saint-Gombert, dont une rue en perpétue encore le souvenir au village, et il reste quelques ruines.
Fêté le 2 juillet, on a attribué à Saint Gombert la première église d'Itteville. Il aurait fait une tractation avec Itte Ittevillae (dont il était le confesseur) qui était fondatrice éponyme en 613 de la ville d'Itteville, épouse de Pépin de Lenden, premier ministre de Clotaire II, au VIIe siècle.
Dans le côté sud, il existe un tableau représentant Gombert (signé Alizard, datant du XVIIIe siècle)
(secteur pastoral de la Ferté-Alais)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager