Vénérable Maria Aristea Ceccarelli

laïque italienne (✝ 1971)

Le Pape François a approuvé le 9 avril 2022 la promulgation de nouveaux décrets par la Congrégation pour la cause des saints.
décrets en italien
- reconnaissance des vertus héroïques de Maria Aristea Ceccarelli, laïque italienne, mariée contre son gré, et victime de la violence de son conjoint. Elle est née le 5 novembre 1883 à Ancône et morte le 24 décembre 1971 à Rome.
Sa mère, analphabète, était fermée d'esprit et très dure de cœur ; son père, égoïste, avait un caractère très irascible et violent. Elle a vécu dans ce contexte de grande misère matérielle et spirituelle, connaissant silencieusement la faim et le froid, développant un profond sentiment de souffrance qui l'a conduite à ne rien exiger pour elle-même.
Le 9 octobre 1901, elle épouse Igino Bernacchia, choisi par ses parents sans lui avoir demandé son avis.
Chez ses beaux-parents, elle est traitée comme domestique.
Son beau-père était violent et autoritaire, mais elle le servait avec douceur et patience... Son mari est aussi rapidement devenu violent, accro au vin et aux femmes... Atteinte de grandes souffrances, globe oculaire retiré... Pendant ses maladies, elle a continué à mener une vie de travail et d'humiliation, gardant un profond sentiment de sérénité et de douceur grâce au pouvoir de la prière.
En 1911, ils s'installent à Rome. Le comportement de son mari à son égard s'aggravant, elle se confie en 1925 à l'accompagnement spirituel de deux Camilliens. Unie à la spiritualité et à l'apostolat de l'Ordre de Saint Camille, elle vit sa mission dans les hôpitaux, en particulier au Sanatorium Umberto I, parmi les malades de la tuberculose, dont de nombreux enfants ; elle visite les malades à domicile, les consolant et les aidant matériellement. se consacra à l'assistance des malades. Sa maison est ouverte à tous et de nombreuses personnes viennent la voir pour obtenir des conseils et du soutien.
Elle a vécu sa foi dans une vie ininterrompue et croissante d'union avec Jésus-Christ, faite d'amour et de douleur. Sa vie a été marquée par la souffrance : dans sa famille d'origine, dans sa vie de couple, avec diverses maladies.
en italien
- Venerabile Maria Aristea Ceccarelli: un cammino d’amore (Ministri degli Infermi - Religiosi Camilliani)
- Famiglie di Maria
- Congregazione delle Cause dei Santi
La proximité de Dieu était la raison de sa vie et elle la vivait surtout dans une intense prière et avec cet amour, elle pardonnait et aimait tout le monde, même ceux qui lui voulaient ou lui avaient fait du mal.
Elle aimait son prochain en qui elle voyait Jésus et était donc désireuse de le servir.


Dates de Fête

24 décembre

Prénoms

Maria

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Luigi et Maria
père et mère de famille (XXe siècle)
Maria
Jeune martyre en Albanie (✝ 1826)
María Antonia de San José
fondatrice de la maison d'exercices spirituels de Buenos Aires (✝ 1799)
Maria Bolognesi
mystique italienne (✝ 1980)
María Catalina Irigoyen Echegaray
religieuse basque espagnole (✝ 1918)
Maria Costanza Panas
religieuse clarisse italienne du monastère de Fabriano (✝ 1963)
Maria Crocifissa Curcio
Congrégation des Carmélites missionnaires de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus (✝ 1957)
Maria de Jésus Guizar Barragan
fondatrice des Servantes guadeloupéennes du Christ prêtre (✝ 1973)
Maria de los Angeles Ginard Martí
religieuse - martyre de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Maria de Mattias
fondatrice (✝ 1866)
María de Montserrat et ses compagnes
9 religieuses et une laïque martyres de la guerre en Espagne (✝ 1936)
María del Refugio Aguilar y Torres
laïque mexicaine, fondatrice (✝ 1937)
Maria della Passione Tarallo
religieuse italienne de l'institut des Soeurs Crucifiées Adoratrices de l'Eucharistie (✝ 1912)
Maria Droste
religieuse à Porto au Portugal (✝ 1899)
María Félix Torres
religieuse espagnole, fondatrice de la Compagnie du Sauveur (✝ 2001)
Maria Francisca de l’Enfant Jésus
religieuse espagnole (✝ 1991)
Maria Gargani
fondatrice des 'Apostole del Sacro Cuore' (✝ 1973)
Maria Goretti
martyre à 12 ans (✝ 1902)
Maria Hueber
fondatrice des tertiaires de Saint François au Sud Tyrol (✝ 1705)
Maria Lorenza Longo
fondatrice de l'Hôpital des Incurables de Naples et des Moniales clarisses capucines (✝ 1539)
María Nieves Sánchez Fernández
religieuse espagnole des Ecoles Pies (✝ 1978)
María Romero Meneses
religieuse salésienne du Nicaragua (✝ 1977)
Maria Schiapparoli
cofondatrice des bénédictines de la Divine Providence de Voghera (✝ 1882)
Maria Schininà
fondatrice des religieuses du Coeur de Jésus en Sicile (✝ 1910)
María Séiquer Gayá
fondatrice des soeurs apostoliques du Christ crucifié (✝ 1975)
Maria Teresa Spinelli
religieuse italienne et fondatrice des Augustines Servantes de Jésus et Marie (✝ 1850)
Maria Toribia
veuve de saint Isidore le laboureur (XIIe siècle)
Maria Troncatti
religieuse Fille de Marie Auxiliatrice (✝ 1969)
Maria-Katharina Kasper
fondatrice de la congrégation des Pauvres Servantes de Jésus-Christ (✝ 1898)
Marie Repetto
religieuse italienne (✝ 1890)
Marie-Crucifiée de Rose
fondatrice des Servantes de la Charité (✝ 1855)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite