Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Saint Sénoch

moine (✝ 576)

Moine en Touraine, il fut pleuré par une foule de miséreux qu'il secourait dans leurs corps et dans leurs âmes. Ils en gardèrent le souvenir en appelant le village né de son ermitage: 37600 Saint-Sénoch.
"Au IVe siècle... Saint-Martin édifia un oratoire près du village de Varennes. Sur ces ruines, un ermite, Senoch, bâtit un monastère dans la moitié du VIe siècle. C'est, dit-on, à cet endroit qu'il mourut. Sa renommée, les guérisons qu'il fit, attirèrent toute une population autour de ce monastère tant et si bien que, sur la chapelle devenue trop étroite, fut construite une église qui devint paroissiale en 1260." (site de la commune de Saint-Sénoch)
Saint Sénoch, moine-prêtre, né au sein de la tribu barbare des Taifales et mort, au retour d'un voyage dans sa famille à Tiffauges, en 576... (liste des Saints et Bienheureux du Diocèse de Luçon)
Des internautes nous signalent:
- Saint-Sénoch serait né à Tiffauges en Poitou vers 539. Une des chapelles Notre-Dame de Tiffauges lui est dédiée. (d'après J.B.Joseph Aubert - Le Vieux Tiffauges)
- ses reliques sont vénérées en Bourgogne dans le village de Sassenay 71530, à côté de Chalon/Saône, dont le nom serait une déformation: San Seno, Sassena, Sassenay.
En Touraine, l'an 576, saint Sénoch, prêtre, qui établit un monastère dans des ruines antiques et fut assidu aux veilles, à la prière et à la charité envers les esclaves.

Martyrologe romain

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager