Saint Etton

évangélisateur de la Thiérache (✝ 670)

Comme bien d'autres évangélisateurs de cette région de l'Artois, il venait d'Irlande. Nous ne connaissons de lui que des traditions populaires qui témoignent de ses mérites. D'ailleurs une confrérie avait été érigée dans ce diocèse en son honneur.
Au cours du VIe siècle, de grands ordres religieux se développent, notamment avec saint Benoît en Italie et  saint Colomban en Irlande. C'est ainsi que le Nord de la France actuelle et la Belgique sont sillonnés par des moines irlandais vivant au milieu de la population. C'est comme cela que saint Etton s'installe sur le site d'un ancien culte païen, dans le village de Fussiau devenu aujourd'hui Dompierre-sur-Helpe.
Etton construit une chapelle en l'honneur de saint Pierre. Il s'attache surtout à enseigner la Bonne Nouvelle aux enfants et aux adultes. Il administre les sacrements. Il veille à rompre avec les rites funéraires païens. Il reste proche de la population. Les miracles recensés le prouvent : ici, c'est un jeune bouvier, là une jeune fille possédée, guérie le jour de l'Ascension.
Le culte à saint Etton fut très suivi au Moyen Age. Il devient très vite un grand protecteur  pour les animaux, en particulier les bovins. (diocèse de Cambrai)

- articles concernant Saint Etton, La Voix du Nord
Un chant d'espérance à la gloire de saint Etton, empreint de modernité..."Etton, notre saint" à Dompierre-sur-Helpe...Le message, certes historique "De ta lointaine Irlande, tu vins à Fuchau", comporte également son lot de modernité "Témoin du passé, témoin d'aujourd'hui"...
- Qui était Saint-Etton?
Etton naît vers 590 en Irlande dans une famille noble. Très jeune, il devient moine. Ordonné prêtre, il se rend à Rome. Sacré évêque par le pape Martin 1er, Etton reçoit pour mission l'évangélisation de l'Artois, puis de la Thiérache. Il s'installe sur le site d'un ancien culte païen, à Fussiau (ou Fuxiau), devenu aujourd'hui Dompierre-sur-Helpe.
Proche de la population, il administre les sacrements aux paysans. Il est réputé pour ses «miracles», comme celui d'avoir guéri un jeune bouvier sourd-muet à l'aide d'un bâton de noisetier. Il meurt en l'an 662 et devient ensuite le grand protecteur des animaux, en particulier les bovins.
Depuis plus de mille ans, le village Dompierre célèbre chaque année son saint avec une messe et une procession.

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager