Saint Albéric

Abbé de Citeaux (✝ 1109)

Il est un des trois fondateurs de l'ordre des cisterciens. Saint Albéric, illustration Anne Floc'h Né vers 1050, il était d'abord ermite à Colan, près de Châtillon-sur-Seine. En 1075, il suivit saint Robert à Molesme, où il devint prieur. Ensuite il accompagna Robert à Cîteaux, en 1098. Il y fut à nouveau prieur et succéda en 1100 à saint Robert comme second abbé.
Les principales oeuvres d'Albéric furent : la copie du bréviaire utilisé pour les offices religieux. Dès cette période, le scriptorium de Cîteaux a fourni de nombreux manuscrits avec de très belles miniatures. Son oeuvre la plus durable fut l'obtention de la protection papale pour la fondation naissante. La bulle du pape Pascal II confirme la séparation de Molesme et reconnaît la validité du style de vie adopté. Enfin, Albéric décida de changer le site du monastère, et l'installa dans le site actuel, à 2 kilomètres du premier monastère. Le premier site dut être abandonné à cause du manque d'eau.
Albéric mourut le 26 janvier 1108*, à l'âge de 58 ans.
*un internaute nous fait remarquer que l'année se terminait à Pâques dans cette région d'où 1108 dans certains documents et 1109 dans d'autres.
L'ordre de Citeaux nous communique: les 3 Fondateurs ne sont objet d'une solennité commune que depuis peu, le 26 janvier:
Saint Robert, saint Albéric et saint Étienne, abbés de Citeaux, solennité dans l'OCSO (l'Ordre Cistercien de la Stricte Observance)
source: rituel cistercien
À Cîteaux en Bourgogne, l'an 1109, saint Albéric, abbé. Il fut parmi les premiers moines de Molesme à venir au Nouveau Monastère, dont il fut ensuite élu abbé et qu'il gouverna, en se signalant par son zèle en tout et son soin pour les institutions monastiques en véritable ami de la Règle et de ses frères.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Albéric

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Albéric
Martyr en Chine (✝ 1900)
Albéric
évêque d'Utrecht (✝ 784)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager