Saint Sidoine

abbé en Normandie (✝ v. 684)

ou saint Saëns.
Il avait été pris par des corsaires dans son pays d'origine, l'Irlande ou l'Ecosse et vendu comme esclave aux moines de l'abbaye normande de Jumièges, qui allaient racheter les captifs dans les ports de l'Angleterre. Ils lui rendirent ainsi la liberté. Moine lui-même à Jumièges durant quelques années, il fonda à son tour l'abbaye de Saint-Saëns, qui, bien que détruite par les invasions normandes, a laissé son nom à une localité : Saint-Saëns-76680.
Au 15 novembre au martyrologe romain, il figure au 14 novembre à l'ordo de la province ecclésiastique de Paris. Près de Rouen, après 684, saint Saëns (Sidonius), abbé. Né en Irlande, il mena la vie monastique d'abord à Jumièges, puis à l'île d'Hério (Noirmoutier), sous la direction de saint Philibert, et enfin dans le monastère qu'il construisit et qui a porté son nom.

Martyrologe romain

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Sidoine Apollinaire
Ecrivain, évêque de Clermont (✝ 486)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager