Saint Sidoine Apollinaire

Ecrivain, évêque de Clermont (✝ 486)

ou Caius Sollius Modestus Apollinaris Sidonius.
Évêque de Clermont. Il est le dernier écrivain romain classique. Né à Lyon, il avait une statue sur le Forum de Rome dont il fut le préfet. Il était également le poète officiel de la cour impériale. Il connut huit empereurs, mais aucun ne l'entraîna dans sa disgrâce car il savait s'engager et se dégager. Après l'assassinat de l'empereur Majorien, il se retire prudemment dans son domaine d'Auvergne avec sa femme et ses deux fils, chassant pêchant, écrivant des poèmes. Ce furent les cinq plus belles années de sa vie. Mais tout changea quand les Wisigoths se ruèrent sur Clermont dont il était devenu à la fois gouverneur et évêque. Le siège dura quatre ans et, lui, le raffiné, dut manger des chats et ensuite s'entendre "avec ces géants grossiers dont l'haleine pue l'ail et l'oignon des ragoûts qu'ils mangent dès le matin." Il est un pasteur exemplaire, donne son mobilier que sa femme rachète sur le marché, ce qui permet à saint Sidoine de les donner à nouveau. Les souffrances et la tristesse le font mourir prématurément.
À Clermont en Auvergne, vers 479, saint Sidoine Apollinaire, évêque. De préfet de la ville de Rome, il fut ordonné évêque des Arvernes. D'une grande culture humaine et sacrée, remarquable par sa force d'âme, il s'opposa à la férocité des barbares en père catholique et docteur éclairé.

Martyrologe romain

Prénoms

Sidoine

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Sidoine
abbé en Normandie (✝ v. 684)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager