Sainte Afra

Martyre à Augsbourg (✝ 304)

ou Affre.
C'était une prostituée de grand luxe qui vivait en Bavière. Elle faisait payer très cher ses faveurs, aussi quand elle devint catéchumène, tout le monde en parla et elle fut sommée de sacrifier aux dieux pour reprendre ses relations perverses.
"Mes péchés sont assez nombreux pour que je n'y ajoute pas celui-là, dit-elle. Mon martyre me servira de baptême."
Un internaute nous communique qu'à un cours d'anthropologie du Professeur Charlier de l'université de Lille au sujet de Sainte Afra, il a noté que, d'après l'analyse récente de ses reliques, l'hypothèse qu'elle fut brulée a été rejetée, ses ossements ne présentant pas de signe de crémation, mais elle présentait des traces de découpe au sabre sur la base du crâne, les chercheurs chargés de cette étude pensent ne pas se tromper en indiquant qu'elle aurait été décapitée.
À Augsbourg, cité des Vindéliciens, en 304, sainte Afre, martyre dont on rapporte qu'elle avait vécu dans le péché, mais que, convertie au Christ et avant même d'être baptisée, elle fut livrée aux flammes pour avoir confessé le Christ.

Martyrologe romain

Prénoms

Afra

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager