Sainte Noyale de Pontivy

Vierge, martyre en Bretagne (VIe siècle)

sainte Noyale - association Les amis de Noyal-PontivyDans l'église paroissiale de Noyal Pontivy - diocèse de Vannes (les paroisses) - la verrière du chœur relate le martyre de sainte Noyale.
Au cœur de la Bretagne, une magnifique chapelle à la gloire d'une sainte venue d'Outre-Manche s'offre aux visiteurs curieux et amateurs d'art - La légende de sainte Noyale (association Les amis de Noyal-Pontivy)
- Voir aussi sainte Nolwenn sur le site du diocèse de Quimper et Léon:
La légende en a fait la fille d'un prince de la Cornouaille britannique. A la recherche d'un lieu solitaire pour s'y livrer à la prière, elle débarque sur la côte du pays vannetais et s'enfonce à l'intérieur...
Dans le Morbihan, le nom s'écrit Noluenn et il y a été déformé en Maluen; la chapelle Sainte-Maluen a fini par devenir elle-même chapelle Sainte-Noyale, en Noyal-Pontivy. Il semble qu'il n'y ait jamais eu de sainte à porter ce nom tel quel. Mais, il y a eu une sainte, légitimement vénérée, dont le nom originel a été mal compris et déformé. 'Gwenn', en breton et en gallois, revêt le sens de bienheureux ou saint; Noal est la forme bretonne de 'Noyal'. Ainsi, la 'Sainte de Noal' (Gwenn-Noal, ou inversé en Noal-Gwenn) serait devenue un nom propre. Que l'on n'ait pu retrouver son nom authentique n'empêche pas qu'elle ait existé.

Prénoms fêtés

Noyale

Mais aussi les

Nolwenn

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite