Saint Jan Sarkander

prêtre et martyr (✝ 1620)

Martyr à Olomouc en Moravie. Curé d'Holesov, à l'époque des hérésies hussites, accusé de conspiration avec l'armée polonaise en vue d'une invasion, il refusa de trahir le secret de la confession qu'il avait reçue du baron de Moravie. Il fut, pour cela, soumis au supplice de la roue. Respirant encore, puis jeté en prison et mourut au bout d'un mois.
Béatifié en 1860 par Pie IX, canonisé le 21 mai 1995, à Olomouc (République Czech) par Jean-Paul II lors de son voyage en République Tchèque.
"Jan Sarkander naît en 1576 à Skoczow, ville du Royaume de Bohême qui, après la deuxième guerre mondiale, a été rattachée à la Pologne avec toute la Silésie. Prêtre simple et généreux, il exerce son ministère en Moravie, fidèle à son devoir. C'est l'époque où règne le principe 'cujus regio, ejus religio' au nom duquel le prince prétend imposer sa foi, ce qui entraîne des persécutions tant chez les catholiques que chez les protestants.  Ainsi Jan Sarkander subit de cruelles tortures dans sa prison d'Olomouc alors qu'on essaie de lui arracher des secrets de confession pour obtenir des renseignements. C'est donc en martyr du secret de la confession qu'il meurt le 17 mars 1620."
(abbaye Saint Benoît)
À Olomuc en Moravie, l'an 1620, saint Jean Sarkander, prêtre et martyr. Curé d'Holesov, il refusa de trahir le secret de la confession et fut, pour cela, soumis au supplice de la roue. Respirant encore, il fut jeté en prison et mourut au bout d'un mois.

Martyrologe romain

Dates de Fête

17 mars

Prénoms

Jan

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Jan de Dukla
Prêtre franciscain conventuel (✝ 1484)
Jan Pietraszko
évêque polonais (✝ 1988)
Jan Tyranowski
laïc polonais (✝ 1947)
Jan Van Ruysbroeck
Chanoine régulier de Saint Augustin (✝ 1381)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager