Saint Quintin

martyr (VIe siècle)

Vénéré comme martyr en Touraine, selon un texte du XIIe siècle conservé à la Bibliothèque nationale de Paris, Quintin, né à Paris était au service de Gontrand, un noble de Turinge, dignitaire à la cour de Clotaire I (+ 561)
Ayant refusé les avances de la femme de son maître, celle-ci décida de s'en débarrasser. Elle le fit décapiter sur les rives de l'Indre. Sa tête fut jetée dans une fontaine qui devint miraculeuse. La crédibilité de cette histoire est liée à la barbarie historique de ces temps où la luxure et la violence étaient habituelles. 
Nous savons qu'un culte lui était rendu à Tours au XIe siècle et qu'il s'est propagé dans la région. Les reliques de saint Quintin, martyr tué pour avoir voulu observer les commandements de Dieu et la fidélité à son maître, sont vénérées à la cathédrale Saint-Étienne de Meaux depuis le XIIIe siècle.
En Touraine, peut-être au VIe siècle, saint Quintin, vénéré comme martyr.

Martyrologe romain

Dates de Fête

4 octobre

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager