Glossaire

Tous les termes en C, page 1/2

Calendrier
Le calendrier julien est le calendrier romain introduit par Jules César. Il resta employé jusqu'à son remplacement par le calendrier grégorien et, dans certains pays, jusqu'au XXe siècle. Il est encore utilisé par plusieurs Églises orthodoxes, notamment par l'Église orthodoxe russe. Le calendrier julien est parfois signalé par l'appellation "ancien style". Le calendrier copte utilise la même structure que le calendrier julien avec quelques variantes d'application.
Le calendrier grégorien, introduit le 15 octobre 1582, voulait corriger la dérive séculaire du calendrier julien. Il porte le nom du pape Grégoire XIII, qui l'introduisit en Occident. Son application a pour effet de provoquer une mobilité dans la date de Pâques qui avait été fixée lors premier concile de Nicée (325). (source: Glossaire et index thématique - Infocatho)
Calendrier des saints
Le plus ancien, destiné au cycle liturgique, remonte à 354 et fut complété de siècle en siècle. C'est lui qui servit de base au calendrier romain jusqu'à sa réforme en 1969. Habituellement, chaque saint y est inscrit au jour de sa mort, considérée comme "sa naissance au ciel". Le calendrier actuel comporte jusqu'à 30 saints par jour. Le calendrier appelé communément "des Postes", ne peut être une référence comme calendrier liturgique. (Le culte des saints - vocabulaire et 'termes techniques')
Calybite
Moine vivant dans une hutte, une cabane.
Canon des saints
Liste officielle des saints et bienheureux reconnus par l'Église Catholique
Canonisation
Béatification et canonisation ont pour but, de la part de l'Église, de proposer en exemple au peuple chrétien le témoignage d'un de ses membres défunts (désigné dans le langage de l'Église sous le titre de Serviteur de Dieu), et d'autoriser ou de prescrire un culte public en son honneur.
Cathédrale
Eglise dans laquelle l'évêque a son siège (cathèdre).
Cause des saints
Ensemble des arguments présentés en vue d'obtenir la béatification ou la canonisation d'un personne
Cénobitisme, cénobite
du grec koinos bios, vie commune - du latin coenobium, monastère.
Le cénobitisme est une forme de vie en communauté.
Le cénobite est un moine vivant en communauté.
Chorévêque
Les chorévêques étaient des évêques attachés à un "pays" (pagus ou vicus), avec la fonction d'aider les évêques des cités épiscopales dans l'administration des groupes de population vivant à la campagne et qui étaient éloignées des villes. Dans les Églises orientales, cette institution fut établie bien avant le VIe siècle. Ils possédaient le caractère épiscopal, mais dès le IVe siècle, leur pouvoir fut limité, ne pouvant conférer les ordres majeurs (diaconat et sacerdoce). Cette institution disparut au cours du IXe siècle. (source: Glossaire et index thématique - Infocatho)
Communion des Saints
Dogme chrétien selon lequel tous les membres de l'Église visible et invisible sont en union profonde.
La 'Communion des saints' nous rappelle que nous ne sommes pas seuls, mais qu'il y a une communion de vie entre tous ceux qui appartiennent au Christ ... Notre foi a besoin du soutien des autres. La communion des saints est une grande famille, où tous s'aident et se soutiennent mutuellement. Grâce à la Résurrection du Christ elle trouve sa plénitude dans la vie éternelle. Les baptisés sur la terre, les âmes du Purgatoire et les bienheureux du Paradis forment une seule grande Famille ... Alors, allons tous de l'avant, dans la joie! (Pape François - Audience générale du 30 octobre 2013)
Voir aussi Comment prier pour les défunts:
La communion des saints, c'est la communion de vie qui existe entre nous et ceux qui nous ont précédés. Il y a, dans le Christ, un lien mutuel et une solidarité entre les vivants et les morts.

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager