Saint Aventin de Troyes

ermite (✝ v. 538)

Berrichon d'origine, il vint à Troyes attiré par la réputation de saint Loup. Ermite à Verrières, il se consacra à la contemplation et à l'ascèse. Ce qui lui valut une grande réputation de sainteté et les honneurs de voir ses reliques reconnues dans la cathédrale de Troyes jusqu'à la Révolution.
Aventin, originaire de Bourges, vint à Troyes pour devenir le disciple de St Loup. A la mort de ce dernier, il devint cellérier de son successeur, l'évêque Camélien, et fut à l'origine de plusieurs miracles. Il quitta alors l'enceinte de Troyes pour vivre en ermite aux abords de la ville, dans une chaumière située près d'une chapelle déserte. Il mourut en 537, et les miracles continuèrent à se produire sur sa tombe. (Source: site du Vieux Troyes)
"Né dans le centre de la France, il était aumônier de saint Loup, l'évêque de Troyes, jusqu'à ce qu'il se retire pour vivre en ermite dans un endroit baptisé par la suite Saint-Aventin." 10 000 saints, Brepols

À Troyes, vers 537, saint Aventin, prêtre, que l'on tient pour un disciple de l'évêque saint Loup.

Martyrologe romain

Dates de Fête

4 février

Prénoms

Aventin

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Aventin
martyr (✝ v. 732)
Aventin de Chartres
évêque (✝ v. 528)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager