Saint Martin Ier

Pape (74 ème) de 649 à 656 et martyr (✝ 656)

Né en Toscane, ordonné diacre à Rome, il est nommé bientôt apocrisiaire, c'est-à-dire légat du pape, à Constantinople. En 649, il est élu pape alors qu'on est en pleine querelle monothéliste. Il s'agit d'une hérésie inventée par un empereur byzantin pour rallier les populations monophysites de son empire : on dira que le Christ possède bien les deux natures divine et humaine, mais qu'une seule volonté, la divine, le guide. Le moine Maxime le Confesseur était allé jusqu'à Rome alerter le Pape sur cette nouvelle hérésie. Saint Maxime et saint Martin font condamner l'hérésie impériale par un concile au Latran. Mais l'empereur byzantin n'apprécie guère d'être ainsi désavoué : il fait accuser Martin d'élection illégale et d'hérésie. Le Pape est arrêté, emmené de force en 653* à Constantinople alors qu'il est malade. Il fut maltraité durant la longue traversée: " J'y suis depuis quarante jours et l'on ne m'a pas donné de l'eau pour me laver. Je grelotte de froid, je suis épuisé par la dysenterie, je vomis la nourriture que je dois manger." Arrivé à Constantinople, il fut gardé au secret durant 93 jours et finalement condamné à mort. On le dépouilla publiquement ses vêtements sacerdotaux en les déchirant. Puis, le vieillard reçut une lourde chaîne autour du cou et traîné ainsi dans toute la ville, alors qu'il pouvait à peine marcher. Devant un tel châtiment, le patriarche de Constantinople, bien que partisan de l'empereur, obtint que cette peine soit commuée en exil à Cherson en Crimée. Saint Martin y meurt en 656, brisé par une détention cruelle. Le moine byzantin, saint Maxime, le suivra quelques années plus tard dans la même confession de la foi. Saint Martin est le dernier pape martyr.
* Saint Martin 1er a été capturé et déporté (17 juin 653); le 10 août 654, son successeur saint Eugène a été ordonné, saint Martin n'a pas fait d'objection. (d'après Annuario Pontifico)
Mémoire de saint Martin Ier, pape et martyr. En un temps difficile, il condamna dans un Concile au Latran l'hérésie des partisans d'un volonté unique dans le Christ; sur l'ordre de l'empereur Constant II, l'exarque Calliope donna l'assaut à la basilique du Latran et arracha le pape de son siège. Le pontife fut conduit à Constantinople, où il fut gardé étroitement au secret en prison, enfin relégué en Chersonèse, où, après deux ans environ, en 656, il vit la fin de ses tribulations pour la défense de la foi catholique.

Martyrologe romain

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

François, Jacques, Athanase, Martin et Vincent
martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Martin
ermite en Campanie - Italie (✝ v. 580)
Martin d'Arades
(✝ 726)
Martin de Braga
Evêque de Braga, au Portugal (✝ 580)
Martin de Brive
martyr (✝ 407)
Martin de la Sainte Croix
prêtre et chanoine régulier (✝ 1203)
Martin de Porres
Frère dominicain à Lima (✝ 1639)
Martin de Saujon
prêtre et abbé de Saujon en Saintonge (✝ v. 400)
Martin de Tours
Evêque (✝ 397)
Martin de Vertou
abbé (✝ 601)
Martin des Ormeaux
Evêque du Tricastin (7ème s.)
Martin et Melchior
martyrs (✝ 1632)
Martin et tous les saints évêques de Vienne
évêque de Vienne (Isère) (3ème s.)
Martin Manuel
Prêtre et martyr (✝ 1147)
Stanislas Kubski et Martin Oprzadek
prêtres martyrs du nazisme (✝ 1942)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager