Saint Siard

de l'Ordre des Prémontrés (✝ 1230)

Il vécut en Frise au monastère de Marien-Gaerde à partir de 1196. Il est surtout connu pour sa charité envers les pauvres et pour son amour de la contemplation.
Appartenant à une famille noble de Frise, Siard avait étudié à l'école abbatiale de Mariëngaarde où le bienheureux Frédéric était abbé. C'est là qu'il demanda l'habit de saint Norbert, avant 1175. Après 20 ans de vie religieuse, il fut élu abbé, en 1194. Rien, dans son comportement quotidien, ne le distinguait de ses frères, ni l'habit, ni la nourriture, ni les conditions d'habitat. D'une humilité extraordinaire, il évitait absolument tout ce qui sortait du strict nécessaire. Bon administrateur, il dirigea son abbaye tant au spirituel qu'au temporel. Mariëngaarde devint une abbaye florissante. Il emportait toujours dans ses voyages un grand panier de pain et de vivres pour les distribuer aux pauvres. Il avait le charisme d'apaiser les haines et de réconcilier les adversaires. Il recommandait trois choses aux frères qui voyageaient: un départ joyeux, un séjour pacifique, un retour fidèle. Il avait une grande dévotion pour Marthe et Marie. Pour ses frères, il voulait imiter la sollicitude de Marthe, et à l'image de Marie il s'appliquait à écouter le Christ dans la prière et la contemplation. Siard accompagnait ses frères dans les travaux manuels, spécialement aux champs. Sous la conduite de leur abbé, les prémontrés de Mariëngaarde récitaient les psaumes en moissonnant.
Il mourut en 1230, au terme de 36 années d'abbatiat. Sur sa tombe, les fidèles obtinrent de nombreuses faveurs par son intercession. Après la destruction de l'abbaye par les calvinistes en 1578, ses reliques furent sauvées par un noble de Frise, Siard van Helsema, qui les transféra à Hildesheim. En 1608 on les déposa dans deux reliquaires. Un de ces reliquaires arriva en 1617 à l'abbaye de Saint-Feuillin du Roeulz. Après la suppression de cette abbaye, durant la Révolution française, les reliques furent transportées à l'église de Strépy. Le prélat Joseph Bauwens de Leffe put les acquérir pour son abbaye en 1938. L'autre reliquaire arriva en 1617 à l'abbaye de Tongerlo où saint Siard jouit d'un culte populaire. Chaque 14 novembre les pèlerins affluent à l'abbaye pour y vénérer leur saint. Son crâne, qui était conservé à la maison généralice de l'Ordre, fut transporté en 2000 à l'abbaye de Windberg. Le pape Benoît XIII reconnut son culte le 22 janvier/8 mars 1728.
Vie des Saints et Bienheureux - Postulator Generalis Ordinis Praemonstratensis
Au Jardin de Sainte-Marie en Frise, l'an 1230, saint Siard, abbé prémontré, remarquable par son obéissance à la Règle et sa générosité envers les pauvres.

Martyrologe romain

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager