Saint Marcien

ermite en Syrie (IVe siècle)

On parle de lui comme d'un grand ascète qui n'accordait à son propre corps que ce qui était nécessaire pour rester en vie. Il rejoignait quelques autres ermites comme lui pour chanter les psaumes, lire les saintes Ecritures et prier. Grande fut sa réputation. "Il s'endormit en paix pour rejoindre les chœurs angéliques." (Synaxaire de l'Eglise orthodoxe)
Né à Cyr, il s'établit dans le désert de Chalcédoine; là, demeurant dans une cabane minuscule jusqu'à sa mort, après 381, il se nourrissait seulement le soir d'un peu de pain et d'eau, mais plaçait la charité fraternelle plus haut que le jeûne.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Marcien

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Lucien et Marcien
martyrs à Nicomédie (✝ 250)
Marcien
(date ?)
Marcien
martyr à Iconium (IIe siècle)
Marcien
Evêque de Tortone (✝ 120)
Marcien
Econome de la Grande Eglise Sainte Sophie (✝ 471)
Marcien
moine (✝ 488)
Marcien
Confesseur (✝ 457)
Marcien, Nicandre, Apollonius et d'autres
martyrs en Égypte (IIIe siècle)
Nicandre et Marcien
martyrs (✝ v. 297)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite