Saint Clément-Marie Hofbauer

Prêtre rédemptoriste en Autriche (✝ 1820)

Jean Dvorak Hofbauer est né en Moravie. Son père meurt quand il n'a que 7 ans, laissant douze enfants en bas âge. Jean veut être prêtre, mais sa mère est sans ressources : il sera boulanger. Affamé de Dieu, il se fait ermite, dès qu'il le peut, sous le nom de Clément-Marie. Des bienfaitrices lui ouvrent le chemin des études et de la théologie. Il s'y nourrit des livres de saint Alphonse de Liguori. Avec son ami Thaddée Hübl, il se rend à pied à Rome et entre chez les Rédemptoristes. Il a 33 ans. Devenu prêtre, il crée et anime une mission perpétuelle à Varsovie durant vingt ans et suscite de nombreux postulants. Il choisissait les meilleurs orateurs et les meilleurs musiciens. En 1806, Napoléon le fait expulser et disperse sa congrégation. De son petit appartement de Vienne, il sera, jusqu'à sa mort, le guide spirituel des romantiques, des intellectuels, des artistes et des étudiants, car il avait repris à Vienne ce qu'il avait fait dans son église de Varsovie. Sur les instances du pape Pie VII, l'empereur François II signe, le 19 avril 1820, le décret autorisant la congrégation du P. Hofbauer. Saint Clément-Marie était mort le 15 mars précédent. Une nuée de jeunes entre alors dans son institut. Il est le patron de Vienne. Il a été canonisé en 1909.
À Vienne en Autriche, l'an 1820, saint Clément-Marie Hofbauer, prêtre de la Congrégation du Très Saint Rédempteur, qui travailla de manière admirable à la propagation de la foi dans des contrées lointaines, et à faire revivre l'esprit religieux chez les prêtres. Célèbre par son intelligence comme par ses vertus, il poussa un certain nombre d'hommes distingués dans les sciences et les arts à revenir à l'Église.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Clément-Marie

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager