Saint Vorles

curé à Marcenay (✝ 591)

ou Véroul.
Il fut un simple curé à Marcenay, près de Châtillon sur Seine. D'une grande modestie, d'une grande douceur, il fut vénéré durant tout le Moyen Age et jusqu'à la Révolution française. A cette date, ses reliques furent jetées au vent, mais une petite chapelle à Plaines conserve encore sa modeste mémoire.
- Un internaute nous précise: "Ce saint est particulièrement vénéré à Châtillon sur Seine (Côte d'Or) où lui est dédicacée une très belle église dans laquelle Saint Bernard de Clairvaux, au début du XIIème siècle, eut la vision appelée : le miracle de la Lactation.
Né vers 530 à Marcenay, Vorles en fut le premier curé. Parent du roi Gontran de Bourgogne dont les terres s'étendaient jusqu'à Arles, il sut par ses conseils l'amener à tempérer sa cruauté et à pratiquer la justice. Témoin avec toute sa suite d'un miracle accompli par Vorles, Gontran se convertit : entre l'Evangile et la Consécration, le prêtre devint immobile et demeura une heure ainsi. Personne n'osa bouger. Puis Vorles acheva la messe avec autant de présence d'esprit que si rien ne lui était arrivé. Le roi intrigué l'interrogea sitôt après. Et Vorles de répondre «Sire, j'étais allé secourir un pauvre innocent que le feu eût dévoré si je n'y fusse accouru. A Plaines, le feu a pris pendant que les parents étaient allés ouïr la messe à Mussy et Dieu m'a fait savoir en esprit le danger où était l'enfant.» Le roi dépêcha des envoyés à Plaines (environ 25 km) qui trouvèrent les poutres encore fumantes et les parents qui cherchaient partout le sauveteur de leur fils pour le remercier.
Saint Vorles meurt en 591 et est enterré dans son église de Marcenay. En 868, voulant protéger des invasions normandes les reliques du saint, on transféra ses restes dans l'église de Châtillon.
On fête St Vorles le 16 juin (mémoire dans tout le diocèse, solennité à Châtillon)."
- Un autre internaute nous écrit: "Saint Vorles est honoré à Chatillon sur Seine. L'église du Xème siècle qui domine cette petite ville lui est dédiée. Michel Belotte dans son "Histoire de Châtillon-sur-Seine" (aux dépens de l'auteur - Dijon - 1997) situe sa naissance vers 530 et sa mort le 16 juin 591. Issu d'une illustre famille bourguignonne, il a fui la cour du roi Gontran dont il était l'ami. Il est connu comme thaumaturge et pour son don d'ubiquité. Sur les vitraux de l'église qui lui est dédiée on le voit sauver un enfant des flammes dans le même temps qu'il dit la messe. Dans la région de Châtillon on trouve également beaucoup de Vorlette."

Prénoms fêtés

Vorles

Mais aussi les

Vorlette

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager