Saint Ebremond

ermite au diocèse de Séez (✝ 720)

ou Evremond.
Fonctionnaire au service du roi Clovis II, il fut un époux attentif. D'accord avec son épouse, il se retira de la vie de la cour du roi, fonda le monastère de Fontenay-le-Louvet près de Sées et fut, durant quelque temps, abbé du monastère de Montmerrey dans le même diocèse.
Son renom de sainteté s'étendit et une localité de la Manche s'est mise sous son patronage: Saint Ebremond de Bonfossé-50750.
Originaire de Bayeux et apparenté à saint Evroult, Evremond vint se retirer dans une solitude de la forêt d'Ecouves, à Fontenay les-Louvets où il fonda plusieurs églises. Alnobert, onzième évêque de Sées, lui envoya son archidiacre Fortunat pour vérifier si ce qu'on disait de la sainteté d'Evremond était juste. Bientôt, l'évêque en personne, après avoir passé plusieurs jours parmi les moines, rentra à Sées en compagnie d'Evremond. Dans sa cathédrale, il le bénit comme Abbé d'un nouveau monastère qu'il fondait à Montmerrei sur la colline où nous sommes.
Evremond mourut le 10 juin 720, sous le règne de Chilpéric roi des Francs. L'église du monastère, après bien des reconstructions et aménagements est devenue la chapelle Notre-Dame de Liesse du vieux Montmerrei.

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager