Saint Syméon

(✝ 1594)

Confesseur. Fils d'un prêtre de la région de Volos en Grèce, il quitta ses parents à l'âge de 15 ans pour la Grande Laure du Mont Athos, puis pour le monastère de Philothéou. Devenu higoumène, il fut en butte à l'hostilité de plusieurs de ses moines et il dut s'enfuir pour leur échapper. Malgré l'interdiction de prêcher l'Evangile, il parcourut la Thessalie et la Béotie et jusqu'à Athènes. Il fut arrêté et risquait d'être brûlé vif quand le magistrat lui rendit la liberté ne trouvant en sa conduite aucun motif de condamnation. Il s'en fut à Constantinople où il fut rappelé par Dieu pour la joie éternelle.

Prénoms

Syméon

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Syméon
évêque de Séleucie et ses compagnons martyrs au temps du roi Sapor (4ème s.)
Syméon
évêque de Jérusalem et martyr (✝ 111)
Syméon de Thessalonique
(✝ 1430)
Syméon de Trébizonde
(✝ 1644)
Syméon de Trèves
Ermite (✝ 1036)
Syméon de Tver
(✝ 1289)
Syméon l'Ancien
(4ème s.)
Syméon le Fou
et Jean, ermite, son compagnon (6ème s.)
Syméon le Métaphraste
Hagiographe byzantin (10ème s.)
Syméon le Myroblite
ermite orthodoxe (✝ 1200)
Syméon le Nouveau Théologien
Moine et higoumène à Constantinople (✝ 1022)
Syméon le Stylite
prêtre et anachorète (✝ 592)
Syméon le Théodoque
religieux (1er s.)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager