Saint Vaneng

Ami de Clotaire III, roi des Francs (✝ 688)

Conseiller de la régente sainte Bathilde puis gouverneur du Pays de Caux en Normandie, il consacra une partie de sa fortune à fonder l'abbaye de Fécamp où il vint, plus tard, partager la prière et la vie des moines.
Le roi Clotaire III le fit lieutenant ou gouverneur du Pays de Caux, il aimait passionnément la chasse ce qui cependant ne l'empêchait pas d'avoir des sentiments de piété. On remarqua toujours en lui une grande dévotion pour sainte Eulalie de Barcelone. Il crut dans une nuit entendre la voix de cette sainte qui lui disait: il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. Peu de temps après, il quitta le monde et fonda dans la vallée de Fécamp une église en l'honneur de la sainte Trinité avec un monastère de religieuses qu'il mit sous la conduite de saint Ouen et de saint Vandrille. La première abbesse de ce monastère fut sainte Hildemarque qui, venue de Bordeaux où elle avait gouverné une communauté religieuse, vivait alors dans le diocèse de Rouen, peut-être à Fontenelle. Elle vit dans sa communauté jusqu'à 360 religieuses qui se partagèrent en différents choeurs afin que l'office fût continué jour et nuit sans aucune interruption. Saint Vaneng mourut vers l'an 688. Son corps est dans l'église des génovéfains de Ham en Picardie. Saint Vaneng est patron de plusieurs églises de Normandie et d'Aquitaine
Vies des pères, des martyrs et des autres principaux saints page 142
Il est le saint patron de la ville de Ham - 80400

Prénoms fêtés

Vaneng

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager