Saint Longis

Abbé de la Boisselière dans le Maine (✝ v. 653)

Né en Suisse de parents païens, il reçut le baptême en Auvergne. Devenu prêtre, il gagne la région du Mans où il fonde un monastère. Une localité porte encore son nom : Saint Longis-72600.
"Ce Saint (*) naquit en Allemagne, de parents nobles, mais idolâtres. Ayant eu le bonheur de connaître la vraie foi, il sortit de son pays, et vint à Clermont en Auvergne, où il reçut le baptême, et fut depuis ordonné prêtre; il passa ensuite dans le Maine. On croit qu'il y fut attiré par la réputation du saint évêque Hadouin. Quelque temps après, il alla visiter les tombeaux des apôtres à Rome, et en rapporta des reliques. De retour dans le Maine, il se bâtit, dans le village de la Boisselière, une cellule et une chapelle qu'il dédia à saint Pierre. Il convertit beaucoup de païens du voisinage. On le persécuta au sujet d'une fille nommée Agneflète, à laquelle il avait donné le voile de religieuse; il fut même obligé d'aller à la cour de Clotaire II pour se justifier. Le Roi reconnut la fausseté des accusations intentées contre Longis, lui donna des marques de son estime, et lui promit sa protection. Le Saint bâtit ensuite un monastère autour de sa chapelle. Il mourut vers l'an 653, âgé d'environ soixante-treize ans.
Sa fête est marquée au 2 Avril et au 13 Janvier.
(*) On le nomme aussi Longils , Itungis , Lourgesil, Lonhison, Languisou; il a aussi plusieurs noms en latin. Il est appelé Launogisilus, Leonegisilus , Lenogesilus, Longisolus , Lonegilus."
(source:
Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints par Alban Butler)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager