Sainte Reine

martyre à Alésia, en Côte d'Or (✝ 252)

Ses 'Actes' sont sans valeur car ils sont l’œuvre d'un faussaire qui se contenta de plagier les 'Actes' de sainte Marguerite.
Son culte est attesté à Alésia (Alise Sainte Reine -21150- dans la Côte d'Or) dès le Ve siècle, par une basilique érigée au-dessus de son sarcophage ce qui donne à croire que sainte Reine subit le martyre là même où Vercingétorix se rendit à César. Chapelle Sainte-Reine, diocèse de Sens-Auxerre
A Voisines -89260- on trouve une chapelle Sainte-Reine: "bâtie en 1827 par deux habitants à la suite d'un vœu fait lors d'un pèlerinage à Alise-Sainte-Reine. Ce fut longtemps un pèlerinage fréquenté. L'hiver, une messe y est dite les premiers vendredis du mois car la chapelle est plus facile à chauffer que l'église."
- Les chapelles de l'Yonnediocèse de Sens-Auxerre
D'après la légende qui évolue avec le temps, Reine était une jeune fille, orpheline de mère, instruite dans la foi chrétienne par sa nourrice.
-
Sainte Reine est aussi connue dans le diocèse d'Autun, Chalon et Mâcon en Saône et Loire.
- il y a des collectionneurs de boîtes de Sainte-Reine, objets de dévotion.
À Alésia chez les Éduens, sainte Reine, martyre.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Reine

Dictons

Ce que le mois d'Aout ne murira ce n'est pas Septembre qui le fera. (Saintonge)

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Mémoire de la Vierge Marie Reine
(Ier siècle)
Reine
Veuve à Denain (VIIIe siècle)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite