Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

WebTV CEF

Eglise et bioéthique

Saint Lupicin

Abbé de Condat (✝ 480)

Romain et Lupicin : Deux frères dont les cheminements spirituels et le caractère étaient fort différents mais bien complémentaires. Plutôt que de s'opposer, ils unirent leurs différences, pour se rejoindre dans un même service de Dieu. Romain avait trente cinq ans lorsqu'il quitta son Bugey natal, n'emportant avec lui que "la vie des Pères du Désert." Il prit son chemin vers l'Est, traversa de grandes forêts et finit par atteindre la Bienne. Il venait de trouver ce qui lui convenait: de la terre labourable, une fontaine, des arbres et du silence. Il vécut là quelques années comme s'il était dans le désert égyptien de la Thébaïde. Puis des disciples vinrent à lui, si nombreux qu'il dût leur bâtir deux monastères distants de 3 kilomètres l'un de l'autre; Condat qui deviendra la ville de Saint Claude, et Leucone qui deviendra Saint Lupicin. Son frère en effet vint le rejoindre, mais attendit son veuvage. Romain garda la direction de Condat et confia Leucone à Lupicin. Romain était indulgent, doux et patient. Lupicin, sévère et intransigeant. Cela composait un heureux mélange. Plaque funéraire de saint Lupicin Quand le relâchement s'introduisait à Condat, Lupicin reprenait les choses en main et rétablissait la discipline. Quand les moines de Leucone commençaient à se décourager de trop de rigueur, Romain devenait leur supérieur, les faisant dormir et manger davantage, leur rendant bonne humeur et santé. La gloire de Dieu, dans les deux cas, y trouvait son compte.
Ces deux frères, premiers "Pères du Jura" sont assez bien connus, grâce à la remarquable Vie rédigée par un moine contemporain de saint Oyend.
Originaire de la région, formé dans un monastère lyonnais, Romain se retire à 35 ans, vers 435, dans un "désert" au confluent de deux rivières, pour y vivre en ermite. Il est bientôt rejoint par Lupicin, puis par d'autres; une vie commune s'esquisse, dans ce lieu nommé Condadisco, puis dans un autre appelé Lauconne qui comptera bientôt 150 moines, enfin à Romainmôtier... (Propre du diocèse de Saint-Claude)
Illustration: Plaque découverte en 1689, sous l'autel de Saint-Lupicin, avec un monument de pierre contenant des ossements. Elle peut être datée entre le VIe et le VIIIe siècle et pourrait avoir été gravée à l'occasion d'un transfert du corps de saint Lupicin.
Au Ve siècle, Saint-Lupicin et son frère Saint-Romain se retirent dans le Jura à Condat (futur Saint-Claude) où ils fondent un monastère. Vers 450, Lupicin et son frère fondent une autre communauté à Lauconne (qui deviendra Saint-Lupicin vers 1100) où il meurt en 480. En 790, Saint-Lupicin devient un prieuré de l'abbaye de Saint-Claude. (source: Racines Comtoises)
À Laucone dans le Lyonnais, en 480, saint Lupicin, abbé, qui, avec saint Romain, son frère, donna naissance et vigueur aux établissements de vie monastique dans le Jura.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Lupicin

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Lupicin
évêque de Lyon (5ème s.)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager