Saint Loup

Evêque de Sens (✝ 623)

ou Leu.
Sens fut une cité chrétienne dès les premiers siècles. Saint Leu en sera l'un des plus célèbres archevêques. Né à Orléans, il fit, dit-on, de bonnes études classiques. Deux de ses oncles étant évêques, l'un d'Orléans et l'autre d'Auxerre, la carrière cléricale s'ouvre tout naturellement pour lui. Il semble qu'il y eut du succès, puisqu'à la mort de leur archevêque Artème, en 609, les habitants de Sens le réclamèrent. Il fut un bon archevêque. En 614, il prit part au concile de Paris. Mais il eut à souffrir des calomnies de Madégésile, abbé de Saint Rémi de Reims qui, jaloux, le dénonça auprès des souverains. Saint Leu se trouva pris dans le conflit entre Brunehaut et Clotaire II. Il reprochait à ce dernier d'avoir annexé la Bourgogne. Madégésile oeuvrait en coulisses. Le roi exila saint Leu à Ansenne dans la Somme. Mettant à profit cette opportunité, il fit merveille auprès des Francs païens de la région qu'il évangélisa. Les habitants de Sens finirent par obtenir le retour de leur archevêque bien-aimé.
"Saint Loup (ou saint Leu) naquit près d'Orléans, vers 573, d'une famille noble: il avait deux oncles qui étaient évêques et qui se chargèrent de son éducation. En 609, il devint archevêque de Sens. Il s'opposa vivement aux prétentions du roi Clotaire II qui voulait prendre Sens et fut condamné à l'exil. Mais les sénonais se révoltèrent et réclamèrent le retour de leur archevêque que leur accorda Clotaire II. Celui-ci demanda pardon à Loup et l'aida à fonder le monastère de Sainte Colombe. Loup mourut dans son domaine de Brienon le 1 septembre 623. Le coeur de St Loup se trouve dans la collégiale de Brienon." (diocèse de Sens-Auxerre)
À Sens, vers 623, saint Loup, évêque. Parce qu'il avait eu l'audace de déclarer, devant un important personnage du lieu, que le devoir de l'évêque était de diriger le peuple et qu'il fallait obéir à Dieu plutôt qu'aux princes, il dut subir l'exil.

Martyrologe romain

Prénoms

Loup

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Loup
évêque de Limoges (✝ 632)
Loup
évêque de Soissons (✝ 540)
Loup de Lyon
évêque (✝ 542)
Loup de Troyes
Evêque (✝ 478)
Loup-Sébastien Hunot
prêtre de Sens et martyr (✝ 1794)
Louppos
martyr (date ?)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager