Sainte Bertille de Maroeuil

Veuve, recluse à Maroeuil, au diocèse d'Arras. (✝ v. 687)

Veuve, recluse à Maroeuil, au diocèse d'Arras (vers 687). Issue d'une famille noble du soissonnais, elle consacrait sa vie à la prière, à la méditation de la Parole de Dieu et à subvenir aux besoins des malheureux. Sollicitée par ses parents elle accepte le mariage mais continue sa vie comme auparavant. Veuve et sans enfants, elle distribue ses biens aux pauvres et à l'Église. Elle se retire à Maroeuil où elle ne garde qu'une propriété près de l'église. Ecole Sainte Bertille - Maroeuil Elle y construit une modeste habitation. Elle y passa plusieurs années dans la solitude, la pénitence, et surtout dans l'exercice continuel de l'oraison, jusqu'à ce qu'une nuit, rentrée dans sa demeure après des prières plus longues, et fatiguée de veiller, elle y fut saisie d'une maladie qui la conduit au tombeau. A Maroeuil (62) on l'invoque pour voir clair. Une source lui est dédiée. (Saints du Pas-de-Calais)
A Maroeuil (62161), l'histoire de la commune est étroitement liée avec l'histoire de Bertille, fille de Ricomer, seigneur des Atrébates (VIIe siècle).
Bertille a été une femme très pieuse et charitable. Elle a distribué ses biens et ses terres puis, elle s'est fixée à Maroeuil où elle a construit une église en l'honneur de Saint Amand. Morte en 697, ses reliques sont devenues l'objet d'un culte suite aux nombreux miracles qui se sont produits sur sa tombe. Une école perpétue sa mémoire.

Dates de Fête

11 octobre

Prénoms

Bertille

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Bathilde
Reine de Neustrie et moniale à Chelles (✝ 680)
Bertille
Moniale à Jouarre puis abbesse de Chelles (✝ v. 705)
Bertille de Thuringe
Epouse de Walbert du Hainaut (✝ v. 660)
Marie-Bertille
religieuse de la Congrégation des Soeurs maîtresses de Sainte Dorothée (✝ 1922)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager