Saint Phébade

Evêque d'Agen (✝ v. 393)

Confesseur.
Premier évêque indiscuté d'Agen. Il écrivit plusieurs ouvrages contre les hérésies, dont un sur la pureté de la foi et l'unité de l'Église, le "De Fide". Ami de saint Hilaire de Poitiers et très lié à saint Ambroise de Milan, il est cité par saint Jérôme dans son livre "Des hommes illustres".
Saint Phébade, évêque d'Agen - vers 345 - Saint Phébade fut le premier évêque connu d'Agen. Il dut sa notoriété au combat qu'il mena aux côtés de saint Hilaire contre l'arianisme et le pouvoir politique romain.
En effet, de 360 à 385, les évêques d'occident provoqués par l'avancée de l'arianisme, eurent à réfléchir sur ce qu'ils pouvaient dire de Dieu. Saint-Phébade se situe dans ce créneau historique et fut l'un des principaux acteurs de cette réflexion. (Diocèse d'Agen - les Saints fondateurs - l'Église en Lot-et-Garonne où il est fêté le 26 avril)
Comme saint Hilaire a marqué l'église de Poitiers ou saint Irénée celle de Lyon, saint Phébade fut un évêque d'Agen (vers 350) célèbre en son temps. À l'époque troublée des premiers siècles du christianisme, il n'hésita pas à intervenir dans les querelles théologiques et au cours des conciles, notamment à propos des hérésies. Aujourd'hui, le contexte a changé. Mais il reste que bien des opinions courantes ne correspondent guère à la foi de l'Église. D'où l'idée de ce livre: reprendre quelques points essentiels de la foi catholique à la lumière de certains textes ou affirmations de saint Phébade. Ainsi de la Trinité, de la divinité de Jésus, du Père, du rôle du Christ dans le salut, du jugement dernier, de l'identité de l'Esprit, de la place de l'Église ou la résurrection des morts. «Ce Jésus est notre Seigneur - Petite catéchèse à l'école de saint Phébade»
Le 25 avril au martyrologe romain: À Agen, vers 393, saint Phébade, évêque, qui écrivit un ouvrage contre les ariens et protégea son peuple de l'hérésie.

Martyrologe romain

Voici sa profession de foi: Il faut s'attacher, comme nous l'avons dit, à la règle de foi que le Fils est dans le Père, que le Père est dans le Fils: qui reconnaissant une seule substance en deux personnes, donne la notion exacte de l'économie du mystère dans la divinité... Donc le Père est Dieu et le fils est Dieu parce que en Dieu le Père il y a Dieu le fils.
Pour ne scandaliser personne, j'ajoute que l'Esprit procède de Dieu, d'autant que Dieu qui a une seconde personne, en a une troisième dans le Saint-Esprit... Aussi l'Esprit est autre que le Fils de même que le Fils est autre que le Père. Ainsi il y a une troisième personne dans l'Esprit comme il y une seconde dans le Fils; tout cela ne forme qu'un Dieu: les trois ne font qu'un...

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager