Saint Saintin ou Sanctinus

Evêque (4ème s.)

Sanctin, Santin ou Saintin, nom dérivé du latin Sanctus, parce qu'on ne connait pas son véritable nom.
Évêque de Meaux (?), un des premiers évangélisateurs de la région de Verdun au IVe siècle (?).
"Le christianisme a fait irruption dans notre aventure humaine avec saint Saintin, 1er évêque de Verdun (332) qui érige le premier oratoire chrétien dédié à saint Pierre et saint Paul." (Les grands sites religieux du diocèse de Verdun)
"La crypte est le seul vestige d’un passé bien plus ancien encore. Son nom de Saint-Maur nous rappelle que c’est ici, sur ce site, que Dieu a fait irruption dans notre aventure humaine. En effet, c’est ici, au IVe siècle, que saint Saintin  avait construit un baptistère et une église sur les bords de la Scance, qui coulait alors au pied du Montgaud. Ce second oratoire chrétien était dédié à saint Jean-Baptiste. Contraint de rejoindre sa communauté persécutée de Meaux, notre premier évêque confie la charge épiscopale à saint Maur, premier Verdunois à être ordonné prêtre."
La Chapelle Saint Sanctin
- "La tradition rapporte que Saint Sanctin, missionnaire né en 270, évêque de Verdun et de Meaux, est passé par Auteuil..." La Chapelle Saint Sanctin (illustration), mairie d'Auteuil-le-Roi (78700)
- "Saint Sanctin (Santin ou Saintin) (270-356), disciple de Saint Denis, fonda l’Eglise de Meaux, fut évêque de Verdun (dès 330) durant 24 ans, et se signala comme l’évangélisateur de la Beauce et surtout du Chartrain, avant de mourir en prison, à Meaux, en 356, pour la défense de ses coreligionnaires"... (La Gazette du Montfortois)
- Commune de Saint Santin (12300) Paroisse de Saint François des Rives d'Olt

À Verdun, au IVe siècle, saint Saintin, évêque, que l’on croit avoir été le premier à annoncer l’Évangile dans cette cité.

Martyrologe romain

Prénoms

Saintain

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager