Saint Maur

évêque de Verdun (✝ v. 383)

Source: À propos de la Crypte Saint Maur - diocèse de Verdun.
Cette crypte est le seul vestige d'un passé bien plus ancien encore. Son nom de Saint-Maur nous rappelle que c'est ici, sur ce site, que Dieu a fait irruption dans notre aventure humaine. En effet, c'est ici, au IVe siècle, que saint Saintin avait construit un baptistère et une église sur les bords de la Scance, qui coulait alors au pied du Montgaud. Ce second oratoire chrétien était dédié à saint Jean-Baptiste. Contraint de rejoindre sa communauté persécutée de Meaux, notre premier évêque confie la charge épiscopale à saint Maur, premier Verdunois à être ordonné prêtre. Saint Maur continuera l’œuvre de son prédécesseur dans des conditions difficiles, et restaurera l'église où il sera inhumé (en 383) ainsi que ses deux successeurs (saint Salvin et saint Orateur), et qui portera son nom...
En 1956, Mgr Petit, évêque de Verdun, à l'occasion du 16e centenaire de saint Maur (356 ?), rend le diocèse acquéreur de l'ensemble situé à l'angle des rues Saint-Maur et de la Paix. Puis la crypte, classée aux Monuments Historiques et bien éclairée par les soins de l'abbé Pierre Lefort, devient accessible aux visiteurs...

Dates de Fête

8 novembre

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager