Saint Druon

Ermite à Sebourg près de Valenciennes - Confesseur (✝ 1189)

ou Drogon.
Il s'était loué comme berger, dans l'Artois, chez une riche paysanne pour trouver la solitude propice à la prière. De berger, il se fit pèlerin neuf années durant puis reclus pour l'amour du Christ qu'il rejoignit à Sebourg, près de Valenciennes.
Saint Druon (ou Drogon), né à Épinoy (aujourd'hui Carvin-Épinoy, Pas-de-Calais) vers 1118; mort à Sebourg (59990) le 16 avril 1189. Il s'était loué comme berger chez une riche paysanne de Sebourg, dans le souci de se consacrer à la solitude et de la prière. Après six ans de ce métier, il partit pour Rome en pèlerinage; il s'y rendit neuf années de suite, visitant en route les principaux sanctuaires de France et d'Italie. Une 'rupture d'intestins' qu'il se fit mit fin à ses voyages. Sur sa demande, les paroissiens de Sebourg lui construisirent une cellule de reclus au chevet de leur église; il y passa les trente ou quarante dernières années de sa vie. Lorsqu'il mourut, ses compatriotes d'Épinoy vinrent chercher son corps; mais le chariot qui l'emportait ne put jamais sortir du village; de sorte que les reliques de saint Druon restèrent à Sebourg, où elles sont encore. Il est le patron des bergers. (source: Saints du Pas de Calais - diocèse d'Arras)
À Sebourg dans le Hainaut, vers 1186, saint Druon (Drogon). À la recherche d'une vie simple et solitaire, comme berger de troupeaux puis comme pèlerin, il vécut pour Dieu seul.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Druon

Patron(ne):

Bergers

Dictons

Saint-Druon pluvieux, an fromenteux.

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager