Bienheureux Othon et Hermann d'Heidelberg

bénédictins (✝ 1344)

Bénédictin de l'abbaye de Niederaltaich en Bavière. A la mort de son frère, le bienheureux Herman d'Heidelberg, qui vivait en ermite, il en prit la cellule et devint ermite à son tour.
"Hermann naquit à Heidelberg, et, après avoir passé ses premières années dans l'innocence, il fit, avec son frère Othon, un voyage à Cologne, et de là à Nieder-Altaich, où il arriva en 1320: il y prit l'habit et se retira dans une solitude voisine, située dans le Nordwald. Il bâtit en 1322, près de Regen, une cellule, qu'il n'habita que peu de temps. Pour rendre plus complète sa séparation du monde, il se retira dans un endroit nommé plus tard Fraûenau, aux environs de Zwisel, et s'attacha à imiter, par la prière et les mortifications, les anciens solitaires de la Thébaïde, jusqu'à ce que le Seigneur l'appelât, vers l'an 1326 ou 1327, à participer à sa gloire. Hermann fut enterré devant la porte de l'église de Rinchnach, où l'on éleva une petite chapelle en son honneur. Sa mémoire était honorée, autrefois du moins, à Bischofsmeise, où se trouvait une chapelle sous son invocation, que les pélerins visitaient fréquemment. Il ne paraît pas que son nom soit connu hors du diocèse de Passau.
Othon était le frère de Hermann, son compagnon de voyage et l'imitateur de sa sainteté et de son austérité. Il fut ordonné prêtre, tandis que Hermann était resté frère-lai. Lorsque celui-ci entra dans la solitude, en 1322, Othon prit une autre direction, et pénétra dans les bois, du côté de la Bohème, où il habita pendant près de dix ans des cavernes, en poursuivant les voies de la perfection évangélique. Après la mort de Hermann, un certain Hartwich de Deggenberg vint à Frauenau, et y construisit quelques cellules. Cependant Othon revint de la Bohème, s'associa à ce dernier et marcha dans les traces de son frère qui reposait dans le Seigneur. Les deux solitaires eurent beaucoup à souffrir des brigands que l'espoir d'un riche butin attirait souvent de ce côté. Othon passa neuf ans dans cette retraite, et y brilla, tant par l'esprit de prophétie et de miracle, que de l'éclat des plus belles vertus. Ce fut vers ce temps que Degenhard vint sous sa direction, et tous deux transférèrent leur demeure en 1341 sur le Frauen- berg, où Hartwich, dont nous avons parlé ci-dessus, ne tarda pas à les rejoindre. En 1344, le B. Othon, riche en mérites et en années, entra dans la paix du Seigneur. Son corps fut transporté à l'abbaye de Nieder-Altaich, et enterré près de l'autel de S. Benoît et S. Gotthard. Les malheurs du temps ont fait disparaître son tombeau, mais sa mémoire demeura impérissable dans ledit couvent."
(source: Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints par Alban Butler)

Prénoms

Othon

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Bérard
et ses compagnons, martyrs franciscains au Maroc (✝ 1220)
Othon
ermite à Ariano (✝ v. 1120)
Othon
Evêque de Bamberg (✝ 1139)
Othon de Freising
évêque (✝ 1158)
Othon Neururer
prêtre et martyr en camp de concentration (✝ 1940)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager