Bienheureuse Delphine de Sabran

Tiers-Ordre séculier de saint François (✝ 1360)

Delphine ou Dauphine.
saint Elzear et la bienheureuse Delphine, diocèse d'AvignonOriginaire de Château-Puy-Michel, elle épousa à quinze ans, saint Elzéar qui avait treize ans. Elle s'attache au Tiers-Ordre séculier de saint François. Ils mènent ensemble une vie d'austérité et de prière, sans que leurs sujets s'en aperçoivent et sans négliger les obligations mondaines qui étaient celles de leur état de princesse et de comte. Devenue veuve, elle se retira à la cour de Naples, où elle mena une vie simple et toute donnée à la prière et aux pauvres. Son culte fut approuvé par le pape Urbain VIII.
Delphine n'accepta qu'à contre cœur ce mariage car elle voulait garder sa virginité. Elzéar respecta son désir. Quand il mourut en 1323, Delphine voulut vivre dans la pauvreté, en Provence puis à Naples où elle fut traitée de folle et de nouveau en Provence à Cabrières puis à Apt où elle mourut le 26 novembre 1360.
Son corps fut déposé dans la cathédrale d'Apt à côté de celui d'Elzéar, canonisé peu après (1371).
(Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)
À Apt en Provence, l'an 1360, la bienheureuse Delphine, qui fut l'épouse de saint Elzéar de Sabran. Tous deux firent le vœu de chasteté et, après la mort de son mari, elle vécut dans la pauvreté et la prière.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Delphine

Mais aussi les

Dauphine
Delphin

Dictons

A la Sainte-Delphine, mets ton manteau à pèlerine.

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Elzéar de Sabran
et la bienheureuse Delphine, son épouse (✝ 1323)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager