Saint Patapios

solitaire en Egypte (VIe siècle)

Né à Thèbes en Egypte, il fut d'abord attiré par le Désert. Trop de disciples troublant sa solitude, il alla à Constantinople se perdre dans l'anonymat de la foule d'une grande ville, ne cessant de louer Dieu, édifiant les moines lors de sa présence à la Divine Liturgie. "Ce glorieux serviteur de Dieu s'endormit en paix, entouré des moines et des ascètes des environs qui pleuraient la perte d'un si grand trésor mais se réjouissaient aussi de son entrée dans la gloire éternelle. " (synaxaire de 1988)
Des internautes nous signalent:
- Le corps, incorrompu depuis 1500 ans de ce saint a été découvert tel quel en 1904 par le prêtre qui officiait dans la grotte qui est installée comme église. Le prêtre, de grande taille, a fait faire des travaux pour y être plus à l'aise, et ce faisant, il a découvert une crypte de l'autre côté de la paroi de la grotte qu'il avait commencé à creuser. Le corps du saint, entier, a été découvert avec, à ses côtés, un document précisant qu'il s'agissait de St Patapios, dont St André de Crète a fait l'éloge. Depuis que le saint a été sorti de sa crypte d'où un parfum sublime s'exhalait, les miracles n'ont pas cessé.
- à Loutraki , en Grèce (golfe de Corinthe) un monastère de sœurs orthodoxes construit autour d'une grotte où l'on peut voir sous une châsse le corps d'une personne qui est présentée comme étant Saint Patapios.
Commémoraison de saint Patapios, solitaire, au Ve ou VIe siècle. Né à Thèbes en Égypte, il vint à Constantinople et mena la vie monastique dans le quartier des Blachernes, au monastère des Égyptiens.

Martyrologe romain

 

Données Protégées - Reproduction Interdite