Sainte Walatta

(✝ 1643)

Cette femme très belle et très bonne était l'épouse d'un ministre du négus d'Ethiopie. Elle quitta son mari consentant pour se retirer parmi les serfs de la campagne abyssine où elle créa un village dans lequel l'on menait la vie communautaire. Y alternaient, marqués au son de la cloche, le travail, la prière, les repas, le sommeil et les jeux. Sept de ces villages existaient quand elle mourut

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager