Sainte Noitburge

(VIIIe siècle)

Fille du maire du palais Pépin d'Héristal, elle refusa plusieurs mariages princiers pour devenir « la fidèle amante du Sauveur. » Délivrée de toutes ces insistances à la suite de tant de refus, elle se trouva libre de se donner toute à Dieu. Les prodiges qui eurent lieu après sa mort furent les signes de sa sainteté.

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite