Saint Arethas et ses compagnons

martyrs en Arabie (✝ 523)

Arethas et des centaines de ses compagnons martyrs: le Yémen du Nord était chrétien et dirigé par Arethas lorsque Dhû-Nowas, ennemi des chrétiens, vint mettre le siège devant la ville de Nedjeran. Sous le prétexte de négociations, Dhû-Novas put entrer dans la ville, et au moment où il s'en retournait, il réussit l'embuscade et fit prisonnier la plupart des habitants. Il voulut les convaincre de quitter le christianisme, ce qu'il ne put obtenir. L'on fit boire le sang des uns aux autres et le saint roi Arethas eut la tête tranchée. Le roi d'Ethiopie, saint Elesbban, averti de ces massacres, lança une expédition de représailles. Mais il était trop tard.
A lire: Le martyre de saint Aréthas et de ses compagnons: édition critique, étude et commentaire - Marina Detoraki, trad. Joëlle Beaucamp, appendice André Binggeli - Association des amis du Centre d'histoire et civilisation de Byzance, Paris - 2007.
"Edition critique et traduction, sur la base d'une trentaine de manuscrits grecs, du texte du Martyre de saint Aréthas et de ses compagnons. C'est un épisode important de l'histoire religieuse et économique de l'Arabie du Sud au VIe siècle: il a trait à la persécution et au massacre des chrétiens par Dounaas, roi des Himyarites, à Najran en 523 et à l'expédition punitive d'Elesbaas roi d'Ethiopie qui y rétablit le christianisme peu après."
À Negran en Arabie, l'an 523, la passion de saint Arétas, prince de la cité, et de ses compagnons au nombre de trois cent quarante, au temps de l'empereur Justin, sous Du Nuwas ou Dun'an, roi des Homérites.

Martyrologe romain

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager