Saint Gérasime

Fondateur de monastères en Palestine (✝ 475)

Confesseur.
Il fut tout d'abord moine en Asie Mineure puis s'en alla sur les rives du Jourdain, dans le désert de Jéricho. Là il fonda un monastère qui alliait la vie en communauté pour les débutants et une laure pour les plus avancés. Ces derniers vivaient toute la semaine dans leurs cellules, dans le plus grand dépouillement, se nourrissant de pain et de dattes, tressant des palmes pour vivre. Le dimanche, ils rejoignaient la communauté pour l'office et le repas. On raconte qu'un jour Gérasime rencontra un lion du désert, affligé d'un roseau dans la patte. Le bon moine retira le roseau et pansa la plaie. Durant cinq années, le lion se fera le disciple de Gérasime le suivant comme un chien fidèle. Quand les moines perdirent leur âne emmené par des pirates, ce fut le lion qui accomplit les labeurs. A la mort de saint Gérasime, il se laissa mourir sur sa tombe.
Sur la rive du Jourdain, également en Palestine, l'an 475, saint Gérasime, anachorète, qui, au temps de l'empereur Zénon, fut ramené par saint Euthyme à la foi orthodoxe et accomplit de grandes oeuvres de pénitence, offrant à tous ceux qui s'exerçaient à la vie monastique sous sa direction une méthode de discipline et de conduite parfaite.

Martyrologe romain

Dates de Fête

5 mars, Fête Locale

Prénoms fêtés

Gérasime

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Gérasime
(✝ 1554)
Gérasime
(✝ 1579)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager