Saint Gunthiern

moine (VIe siècle)

Il était originaire du Pays de Galles. Pour vivre en ermite, il se retira dans l'île de Groix sur la côte du Morbihan, puis près de Quimper en Bretagne. Son corps fut caché durant les invasions normandes. Son culte reste vivace en Bretagne et particulièrement à Quimperlé.
"l'ère des saints": de 600 à 800 environ
Tous étaient issus des clans bretons. Au XIIème siècle, la voix populaire a vu en eux les "Pères de la Patrie", "Tadeu ar Vro" et les a proclamés "saints". De cette époque datent la christianisation des sources, des menhirs, des arbres sacrés et la substitution des personnages de l'entourage de Jésus à des entités divines du panthéon druidique. Plusieurs de ces évêques ont laissé des traces dans notre toponymie : Guénin, Mériadec, Meltro, Hamon, Gobrien, Gorgon, Jacut,... auprès de qui se trouvent les noms des grands moines ou pères spirituels : Gildas, Gunthiern, Gwénaël, Cado, Goal... Dans les années 700, 70 unités paroissiales plus ou moins nettes existaient dans le pays vénète, 25 d'origine romaine et 45 de formation bretonne.
- La lignée des évêques de Vannes par le Père Mahuas, doyen du Chapitre Cathédral, à l'occasion des voeux à Mgr Centène en janvier 2006, diocèse de Vannes.

Prénoms

Gunthiern

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager