Saint Sérène

Martyr à Sirmium (✝ 307)

Sénère ou Cerneuf. 
Il était jardinier en Pannonie, l'actuelle Hongrie. Dénoncé comme chrétien par une femme dont il avait repoussé les avances, il fut décapité. Ses reliques furent apportées en Auvergne quelque temps après et sa mémoire fut longtemps conservée à Billom.
À Sirmium en Pannonie, vers 307, saint Sérène ou Sénère, martyr. Jardinier, il fut dénoncé par une femme d'officier, à qui il avait reproché des intentions coupables; arrêté sur l'ordre du juge, il confessa qu'il était chrétien et, comme il refusait de sacrifier aux dieux, il eut la tête tranchée.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Sérène

Mais aussi les

Séréna

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Céneré
moine ermite dans le pays manceau (✝ v. 669)
Serenus de Marseille
Evêque de Marseille (✝ 601)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager