Saint Tykhon

Patriarche de Moscou et de toute la Russie (✝ 1925)

Dieu lui confia la charge de l'Eglise Russe dans une période troublée. Il avait suivi le cours des études ecclésiastiques. Son caractère affable et son humilité le firent consacrer évêque à trente-deux ans. D'abord envoyé en Amérique du Nord, il y déploya un grand zèle missionnaire. Evêque de Yaroslav au moment où éclata la Révolution, il fut élu patriarche par le Saint Synode qui rétablissait le patriarcat après sa disparition pendant deux siècles, aboli par Pierre le Grand. Il sut aider son peuple durant cette période où tant de profanations, d'arrestations et d'assassinats ravagèrent l'Eglise. Il prêcha toujours le pardon et la réconciliation, même au moment du schisme de 'l'Eglise vivante'. Arrêté puis libéré, il défendit l'Eglise jusqu'à sa fin prononçant alors ces paroles: "La nuit sera longue, obscure, obscure".
"Homme d'une profonde compassion Tykhon (1865-1925) opta pour la vie monastique. Il fut consacré évêque de Lublin à l'âge de trente-deux ans. Pourvu d'une grande aptitude au dialogue avec les catholiques et les protestants, il projeta des chemins d'unité, qu'il parviendra presque à réaliser avec les anglicans.
Tykhon devint en 1917 métropolite de Moscou et présida le concile de l'Église russe, qui rétablit le titre de patriarche, le conférant à Tykhon lui-même. Bien qu'à l'écart de la politique, il réconforta ses fidèles, membres d'une Église vouée au martyre. Le chemin du patriarche fut un long calvaire."
(source:
diocèse de Marseille)
"Le 7 avril (25 mars selon le calendrier julien), le jour de la fête de l'Annonciation, l'Eglise orthodoxe russe commémore la fin de la vie terrestre du patriarche Tikhon de Moscou, décédé ce même jour en 1925 après avoir connu les persécutions et l'emprisonnement. Le patriarche Tikhon a été canonisé comme confesseur de la foi au concile des évêques de l'Eglise orthodoxe russe le 9 octobre 1989."
(Mémoire de
saint Tikhon, patriarche de Moscou et confesseur de la foi)
A lire: Bernard Le Caro.
Véritable Orthodoxie ou arbitraire?

"L'Eglise n'a pas été faite pour que ceux qui s'y rassemblent se séparent, mais pour que ceux qui sont séparés s'unissent"
S. Jean Chrysostome

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager