Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Saint Eldrade

Abbé de la Novalaise (✝ v. 875)

ou Heldrad.
Né à Lambesc, près d'Aix en Provence, il était l'administrateur de domaines considérables. Sans pour autant quitter cette charge, il la vécut avec une grande simplicité, créant aux portes de la ville un établissement charitable pour les pauvres et les malades, veillant même à faire des jardins pour les convalescents et à planter des ombrages pour les voyageurs fatigués. Lors d'un pèlerinage à Rome, il découvrit l'hospice installé sur le Mont-Cenis. Il décida d'entrer dans cette communauté monastique et, à la mort du Père Abbé, il fut appelé à la gouverner. Il le fit avec toutes les qualités d'administrateur qui étaient les siennes. Dans le même temps qu'il agrandissait les bâtiments, il faisait grandir la vie spirituelle de ses moines et la charité envers les voyageurs.
Vitrail représentant Saint-Eldrade, patron de Corps (Isère), dans l'église paroissiale"Au Moyen Age, sous l'influence des monastères, la vie religieuse se développe: en 860, saint Eldrade fonde un prieuré dépendant de la Novalaise à Monêtier-les-Bains."
Source: Le diocèse de Gap et d'Embrun, un regard sur le passé et l'avenir
"Saint Eldrade, le moine du monastère de Monétier nous dit son service de Dieu et sa vigilance pour la population de la Vallée de la Guisane."
Diocèse de Gap - Prière pour la Toussaint du Père Pierre Fournier
Illustration: Vitrail représentant Saint-Eldrade, patron de Corps (Isère), dans l'église paroissiale->
"on trouve dans les deux derniers chapitres le récit de la vie de saint Eldrade, né, comme le prouve M. Guillaume, à Ambel (canton de Corps, Isère)"
Paul Guillaume. Recherches historiques sur les Hautes-Alpes - la Novalaise et ses dépendances alpines, Paris, Picard.
Toute la vie de saint Eldrade jusqu'à sa mort est représentée sur les fresques de la chapelle qui porte son nom dans l'abbaye de Novalese. Eldrade a vécu une partie de son enfance à Ambel. Sur le bord de la route à l'entrée d'Ambel se trouve la croix Saint Eldrade et dans l'église paroissiale on voit sa statue et sa bannière.
Saint Eldrade, né entre 785 et 790, abbé de Novalaise en Italie de 816 à 845, d'après sa première biographie en prose écrite vers 1120 par un moine italien, fit batir au lieu de sa naissance à Ambel une grande et magnifique église en l'honneur du prince des apôtres Saint Pierre et la dota de riches ornements. Auprès de cette église il fit construire un nombre considérable de cellules pour y recevoir les pauvres et loger les malades nécessiteux. L'église ne peut être que celle de Corps. sources: Histoire de la ville de Corps.
Eldrad (ou Eldrade) naît vers la fin du VIIIe siècle à Ambel près de Corps (Isère). Désireux de donner totalement sa vie à Dieu, il quitte tous ses biens et son pays, et part en pèlerin, en quête d'un monastère. Il va jusqu'en Italie, puis, de retour de Rome, il passe au Mont-Cenis, où il est hébergé dans l'hospice établi par l'abbaye de la Novalaise (diocèse de Maurienne). Il y rencontre le père abbé Ambulfe et décide d'entrer dans cette communauté monastique. En 844, à la mort du successeur d'Ambulfe, il est élu, malgré ses résistances, abbé de la Novalaise. Il gouverne le monastère pendant trente ans, y imprimant un surcroît de vitalité. Il conduit son troupeau avec sagesse et prudence, 'ses moines obéissaient avec gaieté de cœur'. La Laus perennis va de pair avec les œuvres charitables, notamment celles des moines du Mont-Cenis, qui secourent les voyageurs égarés dans les neiges. Il envoie aussi des moines fonder un autre hospice non loin du col du Lautaret, au lieu-dit Monêtier de Briançon, actuellement Le Monêtier-les-Bains. Eldrad meurt le 13 mars 875, 'calme et gai comme il a vécu'. (Sanctoral du diocèse de Gap et d'Embrun, page 22)
Voir aussi (en italien) Abbazia della Novalesa - Sant'Eldrado
Au monastère de Novalèse dans la vallée de Suse, au pied du Mont-Cenis, vers 840, saint Eldrade, abbé, qui fut zélé pour le culte divin, institua la louange permanente des psaumes et prit soin de faire construire de nouvelles églises.

Martyrologe romain

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager