Saint Amand d'Elnone

Evêque de Maastricht (✝ v. 676)

Un des grands missionnaires de l'époque mérovingienne.
Né en Aquitaine, il s'en vint d'abord mener quelques années de vie solitaire en Flandre puis partit sur les routes évangéliser la Flandre et le Brabant. Cet évêque "régionnaire", c'est-à-dire itinérant, exerça son zèle surtout dans le nord de la France et en Belgique. Il lui advint même d'être battu jusqu'au sang et jeté dans la rivière par ceux qu'il voulait convertir. Il attendit 90 ans pour se reposer dans l'une des abbayes qu'il avait fondées et dont la localité prendra son nom: Saint-Amand-les-Eaux-59230.
Du latin "digne d'être aimé", né en Aquitaine, Amand reçut une formation littéraire et monastique dans l'île d'Yeu, puis à Tours et à Bourges, où il vécut pendant quinze ans en reclus. Sa vie missionnaire commença à la suite d'un pèlerinage à Rome. Il lui arriva d'être battu jusqu'au sang et jeté dans la rivière par ceux qu'il voulait convertir. Sacré évêque vers 630, il parcourut les régions de la Flandre et du Brabant. II s'installa à l'abbaye d'Elnone, aujourd'hui Saint-Amand-les-Eaux, qui lui servait de base pour ses pérégrinations apostoliques. II y mourut nonagénaire, le 6 février 675 ou 676. Patron des brasseurs. (source: Saints du Pas de Calais - diocèse d'Arras)
Saint Amand, novice dans un monastère de l'île d'Yeu, mort évêque missionnaire en 679... (liste des Saints et Bienheureux du Diocèse de Luçon)
Saint Amand d'Elnone
, texte de soeur Pascale du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, extrait de son ouvrage 'Témoins du Christ en Béarn et au Pays Basque' (1.6Mo)
A lire aussi: Saint Amand (Amandus) (vers 585 - 676) Évêque de Tongres (Belgique) - Fondateur du monastère d'Elnone (639) Participe aux fondations de Marchiennes et Nivelles. (site internet des amis de saint Colomban)
À Elnone sur la Scarpe, qui prit ensuite son nom (Saint-Amand-les-Eaux), en 675 ou 676, la mise au tombeau de saint Amand, évêque. De l'île d'Yeu où il fut moine, il partit annoncer la parole de Dieu en Gaule Belgique. Il fut attaché au siège de Maestricht, mais, après trois ans, préféra rester évêque missionnaire, fondant des communautés et des monastères pour être des centres de rayonnement chrétien. Il acheva sa vie dans l'abbaye qu'il avait fondée et où il s'était retiré.

Martyrologe romain

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Amand
ermite en Périgord (6ème s.)
Amand
abbé de Saint-Honorat de Lérins (✝ 708)
Amand de Bordeaux
Troisième évêque de Bordeaux (✝ 431)
Amand de Rennes
évêque de Rennes (✝ 505)
Amand de Strasbourg
évêque (4ème s.)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager